La référence des professionnels
des communications et du design

C'est parti pour un mois

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Nul besoin d'être un grand analyste pour prévoir une nette domination de la campagne fédérale dans les médias pour le prochain mois. 

Au cours de la dernière semaine, elle a occupé 3,01% des nouvelles. En comparaison, le début de la dernière campagne électorale fédérale avait obtenu un poids de 4,32%. En 2007, la campagne québécoise avait commencé avec 7,37%. Théoriquement, Stephen Harper devrait être le chef le plus visible au cours des prochains jours. Devant défendre son mandat, le chef sortant bénéficie toujours d'une couverture accrue au début d'une campagne.  Ajoutons que les quotidiens québécois ont davantage couvert l'avant-campagne que ceux du Canada anglais.

Malgré une baisse de 40% depuis sept jours, le dossier de la listériose est demeuré au premier plan de l'actualité, avec 1,38%.

La tempête médiatique autour de la candidature de Sarah Palin comme colistière de John McCain s'est poursuivie. La presse québécoise lui a accordé 1,13% de son contenu. Aux États-Unis, sa nomination a complètement évincé la convention démocrate des bulletins de nouvelles.

Que ce soit Gustav, Ike ou l'impact sur l'économie, la saison des ouragans a largement dépassé le cadre du bulletin de météo, avec 0,96%. C'est la première fois depuis 2005 que les ouragans prennent autant de place dans nos médias.

Avec un poids médias de 0,94%, la rentrée scolaire a dépassé le dépôt du rapport Ramsay, le prix de l'essence et l'ouverture de la saison dans la LNF.

comments powered by Disqus