La référence des professionnels
des communications et du design

Concordia se lance dans le compostage à grande échelle

Le nouveau composteur de Concordia, installé sur le campus Loyola. (Photo: Louise Hénault-Éthier)

L'Université Concordia a inauguré cette semaine un système de compostage destiné à traiter 100 tonnes de déchets organiques par année. Cette installation, mise en place au campus Loyola (Notre-Dame-de-Grâce), est une initiative du groupe de travail R4 Concordia (R4 pour repenser, réduire, réutiliser, recycler) qui se consacre à des initiatives durables au sein de l'université.

Si l'université disposait déjà d'installations de compostage, celles-ci ne pouvaient recevoir que des déchets de fruits et légumes. Le nouveau système permet quant à lui de traiter également les produits laitiers, la viande et les céréales. Ainsi, afin de collecter le maximum des déchets organiques, les professionnels oeuvrant en cuisine recevront régulièrement de la formation, tandis que des programmes de sensibilisation s'adresseront spécifiquement aux étudiants dans les cafétérias. L'objectif est de parvenir d'ici 5 ans à traiter les 100 tonnes de matières organiques générées annuellement par l'université. La collecte et la centralisation des matières organiques sont organisées en collaboration avec le Centre de réadaptation de l'Ouest de Montréal.

L'originalité du projet tient également dans le fait que le compostage sera réalisé sur place : l'université estime ainsi éviter l'émission de deux tonnes de GES par tonne traitée, liée au transport des déchets. De plus, le compost produit sera utilisé pour l'entretien des espaces verts.

L'université partagera d'ailleurs prochainement son expérience en matière de compostage : un guide destiné aux institutions et organismes sera publié dans le courant de l'hiver en collaboration avec Recyc-Québec.

comments powered by Disqus