La référence des professionnels
des communications et du design

Transcontinental dévoile Vita

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Pour le lancement de la version francophone du populaire magazine More, Transcontinental a frappé un grand coup avec la chanteuse Céline Dion en couverture.

Le nouveau mensuel destiné aux femmes de 40 ans et plus se nommera Vita. Déjà, la publication compte 57 000 abonnées, selon Transcontinental, grâce à une campagne de promotion par marketing direct et à des encarts dans le journal La Presse.

Né aux États-Unis, More a été lancé en mars 2007 au Canada anglais. Le titre a connu un rapide succès et a été vendu à près de 125 000 exemplaires au cours de la deuxième moitié de 2007.

Même si le magazine change de nom pour le marché francophone, Transcontinental a choisi de travailler sous la licence de More, en vertu de son entente avec Meredith Corporation. "Il y a plusieurs avantages à demeurer sous licence avec Meredith, dit Francine Tremblay, vice-présidente principale pour les publications consommateurs chez Transcontinental. Ils ont des concepts forts pour les contenus et leur grille graphique est très élaborée. Elle a été conçue par Richard Priest, qui a aussi travaillé aux maquettes de GQ, Esquire et O at Home, un magazine d'Oprah Winfrey." Le partenariat permet également de bénéficier des techniques de marketing développées par Meredith, souligne Francine Tremblay, qui agit aussi à titre d'éditrice pour la publication.

Vita permettra d'atteindre un segment de la population pas couvert par le portfolio de Transcontinental, qui propose notamment Elle Québec, Coup de pouce, Décormag et Le Bel Âge. Les deux premiers traitent principalement de beauté et de gastronomie, tandis que Vita portera sur une gamme plus large de sujets. On y retrouvera des textes sur la beauté, mais aussi la mode, la santé et l'argent.

Également, les femmes de 40 ans et plus ne se retrouvaient pas dans Le Bel Âge, explique Francine Tremblay. "La femme d'aujourd'hui est beaucoup plus indépendante que celle de la génération précédente. Elle a des préoccupations liées à l'argent que ses prédécesseurs n'avaient pas."

La nouvelle publication sera dirigée par Sylvie Poirier, à titre de rédactrice en chef. Transcontinental vise une circulation de 90 000 exemplaires. Le prix en kiosque sera de 4,25$.

comments powered by Disqus