La référence des professionnels
des communications et du design

Le monde de la recherche est à Montréal

Véronique Jeannin, directrice générale d'Esomar
Jean-Marc Léger, président-directeur général de Léger Marketing

Plus de 1000 spécialistes de la recherche venus de 60 pays sont à Montréal pour le congrès d'Esomar, la plus grande association internationale dans le domaine, qui débute lundi.

C'est la première fois que Montréal accueille le congrès annuel de cette association, qui regroupe les professionnels des études de marché et d'opinion, et qui en est à sa 61e édition. Du 22 au 25 septembre, l'événement présentera plus de 100 conférenciers de 20 pays. "Il s'agit du plus grand salon de l'industrie", dit Véronique Jeannin, directrice générale d'Esomar.

"Nous aurons droit à de nombreuses études de cas, ajoute Jean-Marc Léger, président-directeur général de Léger Marketing et membre du comité de programmation du congrès. Il y aura des présentations des résultats de recherches d'actualité sur des sujets tels que l'adaptation régionale de Wal-Mart au marché québécois, les changements climatiques, l'émergence du client écologiste et la façon dont les médias numériques modifient les attentes des consommateurs. Les gens peuvent y découvrir de nouvelles idées, mais aussi des exemples de réalisations concrètes de partout."

Parmi les principaux conférenciers d'envergure internationale, on retrouve la journaliste Kate Adie, ancienne cadre de la BBC, qui traitera des liens entre la recherche marketing et le journalisme, Grant McCracken, anthropologue de renom, qui parlera des comportements d'achat des individus, et le Dr Alan C. Middleton, ancien vice-président international de J. Walter Thompson et professeur de l'Université York, qui se penchera sur le concept de marques et frontières. De plus, de grands annonceurs internationaux seront également présents, dont Coca-Cola, L'Oréal, Procter & Gamble, Disney et Nestlé.

Esomar a choisi de placer son congrès sous le thème des "frontières" et souhaite se pencher sur les grandes tendances et innovations mondiales. "La recherche aujourd'hui fait face à beaucoup de défis, que ce soit avec les nouvelles technologies qui rendent notre monde de plus en plus global, ou avec tous les pays émergents, qui ont désormais la possibilité d'entrer dans le monde des études, notamment grâce à internet", dit Véronique Jeanin.

"La recherche se transforme, ajoute la directrice générale. Le domaine est désormais plus centré sur les recommandations, la consultation et la prise de risque. Ce que nous voulons mettre de l'avant avec ce congrès, c'est de montrer que les études s'intègrent dans la prise de décisions stratégiques, qu'elles sont un réel support, pas qu'une collection de données. Le recherche a une vraie raison d'être, au coeur même des débats de société."

comments powered by Disqus