La référence des professionnels
des communications et du design

La télé au laboratoire

Cliquez ici pour voir toutes les photos

La télévision de demain est en train de se bâtir, et les expériences de webtélé se diversifient et se multiplient à un rythme soutenu.

Dans son numéro de juillet, en plus de l'analyse de la programmation télé de l'automne, Infopresse consacre un dossier au phénomène. Voici, en avant-goût, six expériences web, d'ici et d'ailleurs, qui ont retenu l'attention des observateurs ces derniers mois.

1- Une classe mondiale
Le printemps dernier, pour faire découvrir l'auteur spirituel Eckhart Tolle, l'animatrice Oprah Winfrey a instauré une grande messe web. Chaque lundi à 20 h 30, durant 10 semaines, elle a convié ses téléspectateurs à se brancher pour assister en direct à un "cours" du maître, c'est-à-dire une longue entrevue portant sur son dernier livre, "A New Earth".

Chaque classe était ponctuée d'interventions vidéo en direct "d'élèves" de partout dans le monde. "A New Earth, A Worldwide Web Event" a attiré des millions d'internautes, si bien que l'expérience s'est poursuivie avec une brochette d'autres auteurs du même acabit.

2- Pour le web seulement
L'aventure américaine de Quarterlife témoigne avec éloquence des méandres de la nouvelle télé. Celle-ci a commencé par un pilote (une émission tournée pour la vente d'une série télé) sur la vie d'une blogueuse qui sème le désordre en relatant la vie de ses amis sur le web. Mais l'émission n'a pas trouvé preneur chez les télédiffuseurs. Les producteurs l'ont donc découpée en segments pour la diffuser sur internet.

Une fois sur le web, Quarterlife s'est aussi nourrie des contributions des internautes, évoluant ainsi vers une communauté d'artistes. Le succès a été tel que cet hiver, le réseau NBC a finalement décidé de programmer la série. Mais devant des cotes d'écoute catastrophiques, NBC l'a retirée presque sur-le-champ. L'expérience s'est toutefois poursuivie sur le web.

3- D'une série web à un site féminin
Lancée en avril par deux professionnelles de la télévision, Marcia et Brigitte Pilote, la série web Les Germaines a pris un nouveau tournant. En plus des capsules où deux amies échangent sur leur quotidien de mères de banlieue, le site offre, depuis quelques semaines, une webradio destinée aux femmes.

On y retrouve des entrevues avec des artistes, des tables rondes avec des mères et des billets de Marcia Pilote. "L'objectif est de développer une plateforme web destinée aux femmes de 35-55 ans, qui s'apparentera à un magazine féminin ou à une télé spécialisée", dit-elle.

4- Une télé pour annonceur
Pourquoi s'en priver? Les annonceurs commencent aussi à se lancer dans la webtélé. C'est le cas de Mauves, une société québécoise de produits naturels qui a désormais sa propre "télévision": Mauves TV. Les capsules sont pour la plupart animées par la - très dynamique - présidente de l'entreprise, Catherine Dupuis.

Certaines portent bien sûr, sur la philosophie de la firme ou sur la santé, mais on aborde des sujets aussi diversifiés que la créativité et l'environnement. On propose même des expériences scientifiques à reproduire chez soi.

5 - Chez Jules.tv: Par ici les vedettes      
Plusieurs spécialistes l'avaient prédit: internet attire désormais les gros noms. Pour ceux qui ne l'ont pas encore fréquenté, le site ChezJules.tv est sans conteste le plus grand rassemblement de vedettes à ce jour sur le web québécois.

La production, lancée en juin, rassemble entre autres Anne Dorval, Janine Sutto et Jessica Barker. Elles y incarnent les personnages centraux de cette série se déroulant dans un restaurant en vogue. Elle a tout du pendant féminin d'une autre célèbre série web, Le Cas Roberge, dont le ton cru semble faire école.

6 - Magazine vidéo produit Québec
Alors que la fiction et l'humour ont fait les beaux jours de la webtélé québécoise, on assiste à l'arrivée de plateformes s'apparentant aux télés spécialisées et aux magazines. Lancé il y a un peu plus d'une semaine, Urler.tv s'inscrit dans cette tendance.

Ce magazine vidéo aborde un nouveau thème chaque mois, un peu à la manière du magazine Urbania. Le premier "numéro" porte sur Montréal, et le suivant sera consacré à l'étiquette. Les vidéos diffusées vont de la chronique culturelle aux clips artistiques. En plus des vidéos de l'équipe interne, le site est nourri par les créations des internautes.

comments powered by Disqus