La référence des professionnels
des communications et du design

La génération numérique est entrée en sixième

Que font et que veulent aujourd'hui les 8-12 ans? Analyse de l'Etude Consojunior 2008 / TNS, faite par Lagardère Publicité.


On s'en doutait, les enfants du XXIè siècle se «dopent » aux écrans. Près de 8 sur 10 ont une console de jeux, 1 sur 4 possède un portable (+22 points versus 2000) et 7 sur 10 ont accès à Internet au foyer.
Mais les nouvelles ne sont pas toutes déprimantes. D'abord parce que la première fonction d'Internet n'est pas le jeu, mais l'aide à la scolarité (41% en 2002 contre 68% aujourd'hui utilisent la Toile pour leurs recherches). La partie «communication avec ses copains» n'arrive qu'en numéro deux, même si les djeun's sont accros des messageries instantanées (26% en 2001 contre 55% en 2008)
Ensuite parce que l'étude Consojunior/TNS* révèle que la lecture reste leur activité préférée (77% des réponses), devant l'ordinateur (75%) et le cinéma (72%), qui pique sa place à la télé (70%), juste devant les jeux vidéo (69%), les DVD (68%), la musique (67%), les jeux de société (63%), le sport (62%) et Internet (56%). «Les 8-12 ans jouent toujours aux billes. Ils mixent activités traditionnelles et les nouvelles technologies comme Internet qui rentre dans le TOP 10 avec la plus forte évolution (+13 points par rapport à 2006)» constate Pascale Lévêque, Directrice Marketing déléguée Presse de Lagardère Publicité

Autre tendance forte: 65% de nos bambins pratiquent au moins un sport, ce qui ne les empêche pas d'exprimer la nécessité de se reposer. 31% disent que leur activité préférée est de ne rien faire (+6 points versus 2006). Le plaisir de lire est en hausse (65%), 74% aiment se plonger dans un magazine, 83% un livre et 92% une BD. 41% sont des fans de loisirs créatifs (dessins, peinture...)

Mais que signifie «réussir sa vie» pour ces futurs ados? «Le trio de tête est le même depuis toujours», répond P. Lévêque, mais leur priorité est devenue la santé (91%, soit +3 points en 8 ans), avoir une famille unie (87%, - 2 points), disposer d'un travail (84%, - 8 points) et être riche (30%, + 12 points). Ils sont en tout cas moins préoccupés par tout ce qui est un peu plus loin d'eux. Paix, chômage, terrorisme, sida, restent inférieurs à 40%. En revanche, ils sont très sensibles à leur rôle de citoyens, 54% sont inquiets du sort des animaux en voie de disparition, 57% redoutent la violence. Et l'écologie devient leur première préoccupation (75%, +11 points par rapport à 2000), d'ailleurs 55% affirment agir pour défendre l'environnement (+15 points).

Enfin, last but not least: la publicité est perçue à la fois comme une aide à la décision (70%, + 5 points versus 2006) et comme une source de plaisir (59%, soit +7 points). 31% ajoutent même que «sans la pub tout serait triste » (31%, + 7 pts). Mieux encore, ils l'aiment dans tous les médias, presse magazine (67%, +14 points par rapport à 2006), TV (51%, contre 46%), et Internet (25% contre 13%). Alors pourquoi vouloir s'en passer?


* l'étude a lieu tous les deux ans. 1673 interviews, 4 vagues annuelles représentant plus de 3 millions et demie d'enfants.

comments powered by Disqus