La référence des professionnels
des communications et du design

Faire des affaires pour et avec les pauvres

Cemex aide les Mexicains à bas revenus à devenir propriétaires grâce aux investissements des membres de leurs familles vivant aux États-Unis.

Les pays en développement représentent des marchés prometteurs pour les entreprises, tant sur le plan économique que du développement humain. C'est en substance le message qu'envoie le récent rapport Les entreprises face aux défis de la pauvreté : des stratégies gagnantes, publié par le Programme des Nations unies pour le développement.

Le document se penche sur la façon dont le secteur privé peut contribuer à intégrer les populations pauvres dans le monde des affaires, en tant que consommateurs, employés et producteurs-entrepreneurs. Objectif : sensibiliser et encourager le secteur privé à développer ses activités avec les populations défavorisées, pour le bénéfice de chacun.

Pour cela, le document s'appuie notamment sur 50 études de cas d'entreprises ayant intégré avec succès les populations défavorisées dans leurs stratégies afin de créer de la richesse, d'encourager la croissance et de provoquer un changement social. Il démontre ainsi comment ces entreprises -- autant des PME locales que des multinationales -- parviennent à créer de la valeur sur ces marchés difficiles, caractérisés par des sources d'information, des infrastructures et des institutions souvent défaillantes.

Parmi les études de cas, on présente l'exemple d'une filiale du groupe français la Lyonnaise des Eaux qui, en dix ans, a contribué à améliorer considérablement l'accès à l'eau et à l'électricité dans les quartiers pauvres de Casablanca, au Maroc. On présente également le cas de Cemex, géant mondial du ciment et plus grande société de construction au Mexique, qui permet aux Mexicains vivant aux États-Unis d'investir dans la construction ou la rénovation des maisons dans leur pays d'origine afin de donner accès à la propriété aux familles démunies.

Pour télécharger le rapport complet, cliquer ici. Pour une version résumée, cliquer ici.

comments powered by Disqus