La référence des professionnels
des communications et du design

La cosméto s'affiche avec l'alimentaire

gamme Nectalys de Galénic
gamme amande de l'Occitane
douche à la papaye d'Ushuaïa
la recette éclat à la tomate d'Ella Baché

Les marques de cosmétiques sont de plus en plus nombreuses aujourd'hui à mettre en avant les actifs alimentaires.

Auparavant la communication passait par le produit seul et son explication technique. Aujourd'hui les publicités sont toutes tournées vers le produit alimentaire contenu dans la crème ou le soin. Celui-ci est la plupart du temps un fruit ou un légume et curieusement il frappe plus fortement les yeux et les esprits que le soin. A croire qu'il y aurait une entente explicite entre les recommandations gouvernementales (manger 5 fruits et légumes par jour) et les marques de beauté!
L'Occitane met en valeur les amandes pour son concentré corporel raffermissant. Avec Ushuaïa, c'est la pulpe de papaye qui douche les consommateurs. Caudalie exhibe grappe et gros plan de raisin pour sa ligne Vinexpert, Sothys fait jaillir son soin modelant-revitalisant d'une noix de coco et d'un citron, et Galénic propose avec Nectalys une ligne visage énergisante entourée des fruits qui la composent (pêche, mandarine, figue).
L'osmose entre la nutrition et la peau, et l'épiderme qui entretient sa beauté par des actifs nourrissants de fruits et de légumes est telle qu'Ella Baché vient même de créer un nouveau concept, la nutridermologie avec la phrase «votre peau a du goût» comme slogan. La fleur de vigne pour hydrater, l'olive comme élixir d'éternité, la tomate pour l'éclat, le concombre qui purifie, l'amande en guide de nourriture du derme: la nature délivre tous ses bienfaits que la cosmétologie exploite.
En se tartinant de crèmes gourmandes, la femme a l'impression de pouvoir manger sans limite. Or la «way of life» des pays riches nous pourrit la vie par d'éternels et indispensables régimes. La femme semble prendre une revanche sur les diktats de la société et selon Gisèle Harrus-Révidi, psychanalyste, gourmandise et transgression vont de pair. Qui aurait pu le croire: en posant son masque ou en mettant son sérum, la gent féminine fait acte de transgression! Preuve en est l'appellation donnée par Palmolive Tahiti à ses déodorants: «les 7 plaisirs capitaux» pour des parfums tels que mangue, goyave, coco, vanille, etc.

Encore mieux: en Grande-Bretagne,  Radox, l'une des marques leaders du marché de l'hygiène-beauté, vient de lancer des gels douche dont les «recettes» s'inspirent de celles des smoothies dans l'univers alimentaire. Au menu: Soul Soother (camomille et cranberrie), Natural Balance (amandes, miel et yaourt) et Energy Therapy (ginseng et de citronnelle). On en mangerait...


comments powered by Disqus