La référence des professionnels
des communications et du design

Jardins d'architectes

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le Festival international des jardins de Métis, qui avait dévoilé sa programmation il y a quelques semaines, vient d'ouvrir ses portes; en plus des jardins permanents, les visiteurs peuvent découvrir jusqu'au 5 octobre 13 jardins éphémères conçus par des équipes de designers et d'architectes du monde entier.

- Le quatuor d'architectes et d'architectes paysagistes montréalais À4 a imaginé un jardin dans lequel le visiteur risque fort de se faire arroser. "Poule mouillée!" est composé de 66 arrosoirs dont les jets d'eau programmés en circuit fermé défient les visiteurs de le traverser. 

- Le collectif montréalais Rita propose pour sa part une vision originale du reboisement, avec son installation de 100 sapins sent-bons géants. "Passe-moi un sapin Rita" invite petits et grands à modifier l'installation et à créer un terrain de jeu géant.

- Originaires d'Austin et de New York, les membres du trio Legge-Lewis-Legge ont aménagé le jardin "Round Up (d'après Monet)": 14 meules de foin, source d'inspiration majeure du peintre impressionniste, prendront du volume au fil de l'été.

- Quatre architectes florentins (Francesca Moretti, Federico Brancalion, Rodolfo Roncella et Mirando Di Prinzio) ont conçu "Réflexions suspendues", des sphères chromées semblant flotter dans l'air, comme des gouttes d'eau restées accrochées dans une toile d'araignée.

- Avec "Bon arbre au bon endroit", les cinq architectes paysagistes montréalais de NIP Paysages ont imaginé un projet où des centaines d'oiseaux, perchés sur des fils électriques, rappellent au visiteur qu'il faut savoir planter le bon arbre au bon endroit.

- Le jardin coup de coeur de l'été 2007, "Pomme de parterre", du trio d'architectes Iarocci-Ironside-Ross (Montréal et Toronto), sera de nouveau présenté.

- Dans la "Safe Zone" de Stoss Landscape Urbanism (États-Unis), les enfants peuvent s'amuser pendant que leurs parents découvrent des espaces dans lesquels les concepteurs ont utilisé et détourné des produits commerciaux créés pour des situations potentiellement dangereuses.

- "Le bois de biais" de l'Atelier (France et Allemagne) crée une confusion à propos de la localisation du jardin, du site, du paysage et de la forêt.

- Le collectif saguenéen Cédule 40 signe "Avec Balance" un environnement qui invite les visiteurs à semer à tout vent.

- Le duo montréalais Doug Moffat et Steve Bates poursuit son exploration sonore avec le jardin "SoundField". Installé dans la forêt de peupliers, le vent y devient musique.

- Dans "La boîte noire", le trio montréalais formé par Jasmin Corbeil, Stéphane Bertrand et Jean-Maxime Dufresne explore les sons du jardin au moyen d'une boîte énigmatique.

- Les "Réflexions colorées" du Montréalais Hal Ingberg fait se questionner les visiteurs.

- North Design, duo d'architectes ontariens, signe "Core Sample", un jardin en constante métamorphose.

comments powered by Disqus