La référence des professionnels
des communications et du design

Le «eat art» en pleine expansion

« Lunettes noires » de Boclet pour le Café de la Paix
Pythagore vert de Derby Sage au wasabi chez Raynier Marchetti
Bubble chocolat sésame noir de Sébastien Gaudard
Le soloïst de Richart
Liqueur Crystals au Nespresso Champs Elysées

Les assiettes deviennent oeuvres d'art et l'art se déguste avec gourmandise: focus sur un mouvement qui grossit, grossit.

A côté de la cuisine désignée par Matali Crasset, la Galerie Fraîch'Attitude expose le designer culinaire Caroline Sébilleau en une gigantesque nature morte alimentaire. Au Mac/Val, le musée de Vitry sur Seine, des expositions films culinaires sont en permanence projetées au public. De son côté, Thierry Marx, le spécialiste de la cuisine moléculaire de Cordeillan-Bages, expose et démontre son travail avec le physicien Jérôme Bibette, dans un nouveau lieu expérimental parisien, le Laboratoire.
Jusqu'à la fin août, la boutique Nespresso des Champs Elysées montre au public des projets de designers dont Liqueur Crystals, d'étonnantes boules facettées en cristaux de sucre taillées comme des pierres précieuses et renfermant des spiritueux qui se libéreront dans votre tasse de café. «What else?» pourrait aussi dire Georges Clooney devant une telle oeuvre!
Plus que jamais donc, la nourriture et l'art se mêlent en une commune oeuvre. Certes le phénomène n'est pas nouveau, puisque de nombreux artistes, d'Arcimboldo à Palissy et Warhol, se sont inspirés de denrées alimentaires ou les ont utilisées comme matériau.
Aujourd'hui, les festins Arty vont bien plus loin car ils ne sont plus le seul fait de quelques esthètes, mais accessibles à tous via les traiteurs et les grands chefs qui réalisent non plus de simples nourritures terrestres mais des éléments de sustentation visuelle. Parmi les traiteurs, Raynier Marchetti avec sa collection cosmique «Popfood» est peut-être le plus artistique de tous. Alors que côté sucreries on s'émerveille devant la coupole chocolat-sésame de Sébastien Gaudard, l'agitateur de goût du Délicabar du Bon Marché, et devant les tubes d'intérieurs de chocolat, les Soloïst, de Richart.
A la mi septembre, le Café de la Paix servira, comme dessert et en hommage aux artistes du glamour hollywoodien qui portent des Ray Ban, «Lunettes Noires», des lunettes chocolat-menthe créées par Boclet, le directeur artistique d'Emmanuel Ungaro Homme. La dernière promotion d'étudiants de l'Institut Supérieur de Marketing du Goût a planché sur de nombreux sujets artistiques: manège décorativo-gourmand pour le Plazza Athénée et thème Hansel & Gretel dans le secteur de la gastronomie.
L'opération Cuisines en Fête du 26 au 28 septembre prochain, parrainée par Guy Martin commence à faire parler d'elle. Conviviale, afin que tous les passionnés fassent partager leurs talents et ouverte à toutes les cuisines du monde, elle permettra peut-être à chacun de se transformer également en artistes gastronomes. Si l'eat art est bien établi, une autre forme d'art liées aux arts de la table se faufile déjà à l'horizon, le «gourmérotique» avec des objets coquins (cuillère habillée de lanières de fouet, éclair à croquer par les deux bouts pour un bouche à bouche sensuel) créés par Philippe di Méo. Mais jusqu'où irons-nous?

comments powered by Disqus