La référence des professionnels
des communications et du design

Îlot de fraîcheur: explications en ligne

Le site du CRE-Montréal offre une visite guidée de l'îlot de fraîcheur St-Stanislas, sur le Plateau-Mont-Royal.

Une série de projets menés sur le Plateau-Mont-Royal, à Montréal, sert aujourd'hui de démonstration virtuelle en matière de lutte aux îlots de chaleur urbains. Le Conseil régional de l'environnement (CRE) de Montréal vient en effet de mettre en ligne sur son site Web une section consacrée aux nombreuses interventions qui ont été menées au cours des trois dernières années dans le secteur Saint-Stanislas, un quadrilatère bordé par les avenues Laurier et Mont-Royal, et les rues Brébeuf et Garnier.

L'objectif est d'informer et sensibiliser citoyens, commerçants et représentants municipaux sur les différents moyens permettant de contrer le phénomène des îlots de chaleur urbain, ces secteurs où la température est d'au moins 5 degrés supérieure à leur environnement immédiat.

"Cette vitrine veut faire la démonstration qu'il est possible pour chacun de faire sa part pour contrer les îlots de chaleur, même dans un secteur densément bâti comme le Plateau, dit Coralie Deny, chargée de projets au CRE-Montréal. L'effet de synergie entre les différents intervenants du quartier permet de faire la différence. Résidents, commerçants, industries, écoles, églises et municipalités... tous doivent participer à la création d'un îlot de fraîcheur."

Plantation d'arbres, aménagements de bandes végétalisées sur les trottoirs, verdissement des balcons et des ruelles, utilisation de revêtements perméables pour des aires de stationnement... sont quelques-unes des initiatives prises dans le quartier et décrites en détail par le CRE. Le site comprend également de nombreuses références et ressources : types de matériaux de recouvrement des toits et des stationnements, analyse des enjeux environnementaux et de santé publique liés aux îlots de chaleur, etc.

Pour accéder à la section Îlot de fraîcheur St-Stanislas, cliquer ici.

comments powered by Disqus