La référence des professionnels
des communications et du design

MusiquePlus ajuste sa cible

MusiquePlus, qui a entrepris une grande réorientation de son modèle d'affaires, a dévoilé une première ébauche de sa programmation d'automne, qui mise sur la musique et s'adresse à un public de jeunes adultes.

Tel qu'annoncé en mars dernier, la chaîne musicale aura une nouvelle vocation cet automne. Dès le 6 octobre, sa programmation ciblera un public de 15-30 ans, avec un coeur de cible de 18-24 ans. Les hommes seront également privilégiés, sans devenir la cible principale. Auparavant, MusiquePlus visait plutôt les 12-24 ans.

"Les jeunes adultes sont ceux qui consomment le plus de musique et qui assistent aux concerts, explique Philippe Bertout, directeur des communications de MusiquePlus. Nous avons donc choisi de réorienter notre offre." De plus, ajoute-t-il, le marché des adolescents est déjà atteint par Vrak.tv, également propriété d'Astral.

Autre facteur qui force la chaîne à revoir son rôle, l'arrivée de YouTube a remis en question la pertinence de diffuser des vidéoclips. "Nous continuerons d'en présenter, ce qui constituera plus de 50% de notre contenu, mais ils seront mis en contexte. Nous recherchons présentement des VJ qui peuvent raconter une histoire autour du vidéoclip, pas seulement des présentateurs", dit Philippe Bertout.  

La chaîne espère aussi pouvoir diffuser tout son catalogue de vidéos sur le Web, grâce à des ententes avec les maisons de production. MusiquePlus a déjà conclu un tel accord avec Universal et est présentement en pourparlers avec Warner.

Le directeur des communications ajoute que les groupes de discussion organisés ont démontré que le public percevait la chaîne comme s'adressant à un public trop jeune et présentant trop d'acquisitions américaines.

L'essentiel de la programmation sera donc recentrée sur la musique. "Il y a ici 150 passionnés de musique, mais ça ne se ressentait plus à l'écran", dit Philippe Bertout. En plus de vidéoclips, trois axes principaux seront mis de l'avant: le sport, les voitures et l'humour.

Côté sport, une émission de sports extrêmes, similaire à la défunte Spam, revient à l'écran. Elle sera animée par Izabelle Desjardins, ex-VJ de la station.

Un "bloc de compétition" a aussi été ajouté, du lundi au jeudi à 22h. On y retrouvera des émissions de télé-réalité comme "Danse ou crève" et "Making the Band", du chanteur Puff Daddy.  

Une émission musicale quotidienne nommée provisoirement "Radar" apparaît du lundi au jeudi en format d'une demi-heure. Elle aura pour mandat de dénicher les vidéoclips qui seront les succès des prochaines semaines.

La critique sera à l'honneur dans un autre concept pour l'instant sans nom développé par MusiquePlus. L'émission devrait compter deux animateurs qui se livreront à des critiques parfois dures, parfois positives d'albums.

Une quotidienne d'actualité musicale et artistique a aussi été programmée à 18h. Elle remplacera Plus sur commande, diffusée à 17h. "Nous considérons qu'un public plus vieux sera à la maison plus tard", dit Philippe Bertout. L'émission d'une heure sera rediffusée à 23h.

Parmi les retours, on note Pimp mon char, 123 Punk, L'heure Hip Hop, Pop, Présentation spéciale et les Top 5 francophone et anglophone. "Toutes des émissions axées sur la musique", souligne Philippe Bertout.

La grille définitive sera présentée aux médias et aux publicitaires à la mi-septembre et sera effective le 6 octobre.

Une vaste opération de marketing soutiendra le lancement du Musique Plus nouveau. L'agence Sid Lee a été mandatée pour revoir le logo et concevoir la campagne publicitaire. Pour sa part, l'équipe interne de MusiquePlus va revoir l'habillage de la station et l'autopromotion. Elle ira également dans les événements sportifs et les concerts afin de promouvoir la chaîne.

comments powered by Disqus