La référence des professionnels
des communications et du design

Nature Sauvage: le nouveau magazine de Vélo Québec

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Vélo Québec Éditions poursuit son développement en lançant le magazine Nature Sauvage, consacré à la nature sous toutes ses formes au Québec et en Amérique.

Abondamment illustré, il aborde des thèmes comme la faune, la flore et l'astronomie.

Ce trimestriel vendu en kiosque à 5,95$ naît à l'occasion du 20e anniversaire de Géo Plein air (aussi édité par Vélo Québec), dont il est une extension.

Dans le premier numéro, on retrouve par exemple des articles sur la rivière Moisie, sur le castor et sur le plus ancien parc national du Québec, celui du mont Tremblant. 

"L'idée vient de mon prédécesseur, Pierre Hamel, amateur de plein air et qui est était très sensible à la nature, dit Dino Lepore, directeur général de Vélo Québec Éditions, en poste depuis mars 2007. Nous avons réalisé des sondages auprès des lecteurs de Géo Plein air, et ils avaient aussi, comme on peut s'y attendre, un intérêt marqué pour le sujet. De plus, nous avons constaté qu'aucune publication ne ressemblait à cela sur le marché."

Parmi les annonceurs du premier numéro, on retrouve la Société pour la nature et les parcs du Canada, la margarine Becel, Parcs Québec et les boutiques Atmosphère.

Vélo Québec Éditions a pris du gallon ces derniers temps, puisqu'elle acquérait en avril dernier le mensuel Québec Science, appartenant au Cégep de Jonquière. 

En plus de Géo Plein air, l'entreprise publie Vélo Mag depuis 28 ans, de même que plusieurs livres et guides sur le vélo, la nutrition, le sport, la science et le plein air. 

Vélo Québec Éditions a d'ailleurs nommé en mars 2007 Pierre Hamel à un nouveau poste, celui d'éditeur délégué, afin qu'il devienne responsable de son développement.

"C'est certain que nous avons des ambitions. D'autres choses nous intéressent, indique Dino Lepore, qui n'a pas précisé quoi, ni dans quels secteurs. Mais il faut y aller à la mesure de nos moyens. Et puis, nous allons commencer par digérer tout ça."

comments powered by Disqus