La référence des professionnels
des communications et du design

Le gouvernement pêche sur les conflits sociaux

À l'heure où les conflits sociaux secouent la France, le mouvement des pêcheurs a eu la part belle dans la presse française.

Les propos et l'aide du gouvernement (110 millions d'euros d'ici la fin de l'année) ont largement été relayés par les médias.
Malgré les tentatives du gouvernement pour apaiser les esprits, la flambée du prix du baril de pétrole inquiète. Dans ce contexte houleux, Pierre-Georges Dachicourt, président du comité national des pêches, s'est dit satisfait et a appelé à la reprise du travail. «L'essentiel a été obtenu grâce à un effort du gouvernement» a-t-il indiqué (Le Figaro, 22/05/08). Néanmoins, préoccupés par le manque de rentabilité, les pêcheurs s'interrogent sur la pérennité de leur activité et disent «ne plus avoir confiance "dans un gouvernement qui leur promet de l'aide depuis des mois sans que rien ne soit encore versé".» (L'Humanité, 28/05/08).
Le Premier ministre a certifié avoir obtenu l'accord de la Commission européenne «sur les dispositions qui ont été proposées pour aider les pêcheurs français à surmonter la crise» (La Tribune, 23/05/08). Toutefois, la presse a précisé que la Commission pourrait s'opposer à une partie de ces nouvelles aides, estimant qu'elles représentent «une violation des règles de concurrence» (Libération, 22/05/08). Dans cette crise, le mécontentement des pêcheurs a entaché l'image du gouvernement, perçu comme peu responsable face à l'ampleur du mouvement.

Analyse par Echo Research
www.echoresearch.com

comments powered by Disqus