La référence des professionnels
des communications et du design

Capter l'âme de la ville

Philippe Lamarre en compagnie du maire de Montréal, Gérald Temblay, et de Phyllis Lambert.

Le designer graphique Philippe Lamarre, cofondateur du studio de design multidisciplinaire Toxa et du trimestriel Urbania, a reçu la première Bourse Phyllis-Lambert Design Montréal, de 10 000$.

Décernée annuellement par la Ville de Montréal, elle a été nommée en l'honneur de Phyllis Lambert, directrice et fondatrice du Centre canadien d'architecture (CCA). Elle souligne le talent d'un designer montréalais ayant moins de 10 ans de pratique professionnelle et qui s'est démarqué par son parcours et son intérêt pour la ville.

Avec le montant alloué, Philippe Lamarre entend répertorier sur huit mois les exemples de design graphique vernaculaire, soit la signalétique, autant publique que commerciale, des trois villes Unesco de design: Montréal, Berlin et Buenos Aires.

Selon lui, le design graphique vernaculaire, au même titre que l'architecture et l'urbanisme, contribue à la personnalité d'une ville. "Qu'il s'agisse des réclames peintes sur les murs de briques ou encore d'enseignes, ces artéfacts visuels incarnent l'esprit de leur époque, tant par la technique avec laquelle ils ont été produits, que par leur style ou leur contenu", explique-t-il.

Le résultat de ses recherches prendra la forme d'un site Internet collaboratif où les utilisateurs pourront publier les images du design vernaculaire urbain des villes du monde entier.

Les membres du jury, formé de Mirko Zardini (directeur du CCA), Monique Savoie (présidente de la Société des arts technologiques) et Marie-Josée Lacroix (commissaire au design et directrice de Design Montréal), ont été séduits par "la capacité du lauréat à explorer et à utiliser les médias non conventionnels pour capter l'âme qui se dégage d'une ville".

comments powered by Disqus