La référence des professionnels
des communications et du design

Le Festival de jazz de Montréal sera carboneutre

Le Festival de jazz compensera pour les déplacements de ses employés et ceux des artistes invités.

Avec le soutien de Rio Tinto Alcan, commanditaire de l'événement, le prochain Festival international de jazz de Montréal compensera la totalité de ses émissions de gaz à effet de serre. En collaboration avec le Fonds d'action québécois pour le développement durable et Planétair, le festival a en effet procédé à une estimation des gaz à effet de serre émis lors de l'événement, mais également durant le reste de l'année.

On a ainsi pris en compte le déplacement des artistes, ainsi que celui des employés -- permanents et temporaires -- du festival. Au total, ce sont environ 2000 tonnes d'équivalents CO2 qui seront compensées par l'achat de crédits compensatoires auprès de Planétair. Le budget alloué par Rio Tinto Alcan pour assumer cette compensation est de l'ordre de 50000$.

Rappelons que Rio Tinto Alcan, commanditaire du festival depuis trois ans, contribuait déjà à son programme de recyclage et de réduction des déchets, qui permet de récupérer plus de 20 tonnes de matières chaque année.

Par ailleurs, le Fonds d'action québécois pour le développement durable, qui a contribué à établir la méthode de calcul des émissions du festival, financera la production d'un guide sur la carboneutralité des festivals. On y abordera notamment les façons d'identifier les différentes sources d'émissions d'un tel événement, les stratégies de financement pour le rendre carboneutre, les stratégies de communication liées à ce type d'initiatives, etc. Sa parution est prévue à l'automne 2008.

comments powered by Disqus