La référence des professionnels
des communications et du design

TQS: le CDMQ voit la transaction d'un bon oeil

Alors que s'amorcent aujourd'hui les audiences du CRTC sur l'achat de TQS par Remstar, le Conseil des directeurs médias du Québec (CDMQ) fait savoir qu'il soutient cette transaction.

"Après une rencontre avec les dirigeants de Remstar, nouvel acquéreur du réseau, et de TQS, nous avons constaté que plusieurs stratégies sont envisagées pour assurer la pérennité du réseau, et les méthodes d'évaluation habituelles seront conservées afin de maintenir les normes de l'industrie, explique le CDMQ dans un communiqué transmis vendredi dernier. Il est important que TQS évite la fermeture et puisse repartir sur de nouvelles bases en comptant sur les ressources nécessaires pour en faire un partenaire efficace des publicitaires."

Le plan de Remstar pour relancer TQS, qui s'était placé à l'abri de ses créanciers en décembre dernier, comprend la mise à pied de 270 employés et l'abolition des bulletins de nouvelles, une décision controversée qui a suscité de nombreux commentaires.

"La façon de relancer TQS est une décision d'affaires qui ne nous concerne pas, explique Sylvie La Salle, présidente du CDMQ. Pour nous, il est important de sauver le troisième réseau généraliste au Québec." Elle ajoute que TQS couvrira probablement l'actualité sous différentes formes que les bulletins de nouvelles.

Pour continuer d'intéresser les directeurs médias, TQS doit toutefois demeurer présent dans les régions et offrir du contenu local. "Ce sont des marchés importants pour nous. Il ne faut pas que TQS devienne une télé montréalaise", dit Sylvie La Salle, également vice-présidente et directrice générale de SVTME.

Le réseau devrait aussi continuer de cibler les 18-49 ans. "C'est un marché difficile à atteindre, particulièrement les 18-34 ans", dit la présidente du CDMQ. Selon elle, les émissions qui pourraient séduire ce public sont Loft story, Bob Gratton et 450 Chemin du golf.

TQS a par ailleurs effectué une première vague de licenciements vendredi dernier. Une centaine de personnes ont quitté l'entreprise, selon Céline Schneider, adjointe aux relations de presse de TQS, qui a elle-même annoncé son départ vendredi.

Les bulletins de nouvelles seront désormais réduits à deux demi-heures par jour, soit de 17h30 à 18h et de 23h à 23h30, après la diffusion de "110%". TQS complétera ses compressions le 28 août prochain, alors qu'environ 170 employés supplémentaires seront mis à pied et que le réseau mettra fin à la diffusion des bulletins de nouvelles.  

La première rencontre devant le CRTC aura lieu aujourd'hui à Montréal, tandis que les audiences se poursuivront demain à Québec. Les commissaires étudieront à la fois l'octroi d'une licence au nouveau propriétaire et le plan de rachat.  

L'organisme réglementaire entendra bien sûr la direction de TQS et de Remstar, mais aussi 24 autres intervenants. En tout, 1853 personnes ont soumis un mémoire.

Le CRTC devrait rendre sa décision d'ici la fin de juin.

comments powered by Disqus