La référence des professionnels
des communications et du design

Femmes: luxe, mode et culture...

Petit dernier de chez Prisma Presse, le magazine Femmes annonce la couleur! Il se veut haut de gamme et dans l'air du temps...

«Femmes. Il est temps d'être soi»... Avec cette jolie petite phrase, le nouveau titre du groupe Prisma Presse est en place. Le mensuel lancé aujourd'hui vise en tout bien tout honneur les femmes modernes, intelligentes et plutôt riches de surcroît.
Le magazine repose sur deux piliers: la Mode et la Culture, le tout saupoudré d'art de vivre, une rubrique indispensable aux lectrices d'aujourd'hui... Pour Marie-Claire Pauwels, directrice de la revue et ancienne rédactrice en chef de Madame Figaro: «le poids des mots sera aussi important que le poids des photos...». Faisant ainsi référence au feu slogan de Paris-Match, elle rajoute: «les femmes ont besoin qu'on leur parle intelligemment». Et on ne peut qu'être d'accord avec ce point de vue!
L'intelligence sera représentée par une ligne rédactionnelle léchée avec des intervenants de haut niveau (Yann Queffélec, Christine Ockrent). Quant à la maquette, elle est librement inspirée des revues «dites» de qualité du groupe Prisma telles que GEO ou National Geographic France.
Le budget pour la promotion de Femmes est des plus confortables (3 Millions d'euros). La campagne présente dans divers canaux de communication sera très active pour le premier numéro, qui sera tiré à 400 000 exemplaires, puis à une vitesse de croisière de 100 000. Un spot TV réalisé par l'agence les Ouvriers du Paradis sera diffusé à partir d'aujourd'hui. Une communication importante en affichage et presse est actuellement dans les starting blocks. Les titres du groupe seront aussi mis à contribution avec des doubles pages dans GEO et National Geographic France.
Le mensuel, qui se veut sans équivalent sur le marché ne recherche pas uniquement à conquérir l'élite chic parisienne mais se tourne aussi vers la province. Les femmes de 40 ans et plus, "avides de consommation et de séduction", selon Fabrice Boé, président de Prisma Presse, sont les cibles privilégiées de la revue qui sera vendue 3.90 euros (2 euros prix de lancement), pour une pagination de 200 pages dont 40 de publicité. Le  magazine est complété par un site internet.

Alors que Mondadori réfléchit au lancement de l'hebdomadaire Grazzia, et Marie Claire s'interroge également sur une version francophone de l'hebdo féminin britannique Look, il est encourageant de voir que des grands groupes sont encore tentés d'investir dans une presse écrite pourtant qualifiée de morose et embrumée par une visibilité de rendement réduite. La rédaction d'influencia souhaite longue vie au petit dernier de Prisma Presse...

comments powered by Disqus