La référence des professionnels
des communications et du design

latestinbeauty: pour tester les produits de beauté

Difficile de vendre de la cosmétique ou pire, des parfums online aux femmes, mieux vaut les tenter en leur offrant des échantillons!

Après  Sample Lab au Japon, voici donc latestinbeauty. Partant du constat que les consommateurs - et tout particulièrement les femmes -  préféraient toucher et sentir «en vrai» les produits de beauté plutôt que de les acheter «à l'aveuglette» sur la Toile, des anciens proctériens viennent de lancer en Grande Bretagne le site latestinbeauty. Le principe: «Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère viendra à toi».
Le site propose aux internautes de s'inscrire, après avoir répondu à une liste de questions très détaillées. Des échantillons sont ensuite offerts à toutes celles qui viendront lire les commentaires faits sur les nouveaux produits, rédigés par un panel indépendant. Les «try-sumers» (appelons les «essai-mateurs» en français)
pourront ainsi recevoir plusieurs échantillons par mois (contre la modique somme de 1£ pour rembourser les frais de port) en fonction de leur profil. Elles seront incitées à donner leur feedback online, avant d'être orientées sur des sites de vente. Un groupe a également été créé sur facebook.

Du pain béni pour les marques participant à l'opération qui financent ces campagnes d'échantillonnage et se constituent ainsi une méga base de données. Parmi les premières heureuses élues: Lancôme, Max Factor, Estée Lauder, Shiseido, Clarins, les parfums Christina Aguilera, Nivéa, John Frieda....
Pour l'instant seule la version britannique (et américaine) du site a vu le jour, mais le projet devrait s'étendre bientôt à d'autres pays européens!
Le «Tryvertising» est désormais plus qu'une mode,  mais une nouvelle approche de la communication entre les marques et leur cible. Un  terrain d'action très intéressant à suivre dans les prochains mois.

comments powered by Disqus