La référence des professionnels
des communications et du design

La nouvelle campagne-choc de la SAAQ

Cliquez ici pour voir la vidéo

Amalgame a conçu une campagne-choc pour la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) afin de dénoncer les dangers de la vitesse au volant en milieu urbain.

Le message, en ondes jusqu'au 25 mai, illustre de façon très réaliste et violente un accident se déroulant à faible vitesse. Selon l'annonceur "près de 30% des accidents mortels causés par la vitesse se produisent dans les zones de 50 km/h. C'est aussi là que surviennent le plus souvent les accidents graves."

"Il est nécessaire de montrer des publicités qui choquent quand il s'agit de vitesse, dit Daniel Careau, vice-président, groupe-conseil, d'Amalgame. Il ne s'agit pas d'un style imposé par l'annonceur, c'est lié à la problématique. Au Québec, les gens se déculpabilisent trop facilement face à ce problème. Ils pensent trop souvent que les accidents sont uniquement attribuables au hasard."

Le message a suscité le débat. "C'est pitoyable. On veut faire peur au monde et ce n'est pas nécessaire" a déclaré Benoit Duguay, professeur à l'École des sciences de la gestion de l'Uqam dans un article du Journal de Montréal paru hier.

"L'effet de surprise est relativement efficace", dit quant à lui Yves Dupré, président d'Octane Communication dans le même texte.

L'agence a recouru à ce procédé-choc à plusieurs reprises pour la SAAQ, notamment en début d'année, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route.

comments powered by Disqus