La référence des professionnels
des communications et du design

ABC: "On tend vers une polarisation des quotidiens"

Luc-André Cormier, vice-président, recherche, de Cossette Communication-Marketing, trace un portrait généralement positif des résultats publiés cette semaine par ABC (Audit Bureau of Circulations) sur le tirage des quotidiens montréalais.

"Ils ont réussi à maintenir leur tirage", dit-il, notant que The Gazette a obtenu ses meilleurs résultats depuis 2003. "En cinq ans, tout comme La Presse, il a augmenté ses tirages de 9%". Cela confirme, selon lui, l'intérêt constant des lecteurs pour les journaux.

Luc Cormier remarque néanmoins que l'augmentation des tirages est surtout attribuable aux exemplaires promotionnels. "Le revers de la médaille, c'est que les gens payent moins cher pour leurs quotidiens. Ce qui est significatif, c'est l'augmentation des exemplaires achetée à «rabais»", souligne-t-il.

The Gazette a ainsi vendu 35 744 exemplaires à moins de 50% du prix normal en semaine, soit plus du quart du tirage total. L'expansion des quotidiens gratuits et d'Internet ne sont pas, selon Luc-André Cormier, étrangers à la baisse des tirages au prix normal: "La valeur de la nouvelle est moins élevée", dit-il.

"Par contre, fait-il remarquer, le tirage d'exemplaires vendus à au moins 50% du prix normal de La Presse a augmenté de 5%." Cela tendrait à démontrer, selon lui, que le quotidien maintient la valeur de son journal aux yeux des acheteurs.

L'analyste avance plusieurs facteurs pour expliquer cette distinction: "Les prix que le journal a remportés année après année finissent par dire quelque chose, dit-il. Les changements de presse, qui rendent le produit très intéressant, ont aussi certainement joué, tout comme les stratégies de vente du média."

Il remarque par ailleurs que La Presse réalise une "meilleure exploitation du Web que ses concurrents, en s'assurant continuellement de créer des liens entre l'imprimé et le Web."

De manière plus générale, Luc-André Cormier estime qu'on se dirige vers une polarisation des quotidiens. "Au même titre que les produits de service, les consommateurs tendent vers le haut de gamme ou, au contraire, vers les produits très accessibles et très compétitifs. Ils sont moins attirés vers ce qui se situe entre les deux."

Il souligne enfin que les quotidiens québécois s'en sortent très bien sur le plan international. Toujours selon ABC, les quotidiens américains atteignent en effet leur plus bas niveau depuis 1927. "La segmentation au Québec n'est pas ce qu'elle est ailleurs. Les médias d'ici continuent d'être une référence et constituent encore un pouvoir. Quand on se compare, on se console!"

comments powered by Disqus