La référence des professionnels
des communications et du design

Le Jour de la Terre, un succès auprès des commanditaires

L'organisme Jour de la Terre a connu cette année un accroissement important des investissements des commanditaires dans leurs programmes de développement durable, à la base de ses ententes de partenariat.

Les commandites sont passées de 200 000$ pour l'exercice de 2006 à 700 000$ pour celui complété en 2007. Les versements de droits directs d'association ont aussi augmenté, grimpant de 170 000$ à 200 000$.

Le Jour de la Terre est une marque déposée au Canada depuis 1991, contrairement à la Journée internationale de la femme, par exemple. Les entreprises qui désirent s'y associer directement doivent le faire par l'organisme Jour de la Terre Québec ou Earth Day au Canada anglais.

L'organisation a deux nouveaux commanditaires majeurs cette année: Home Depot et IGA. Ils s'ajoutent à Quebecor (depuis 2007), Desjardins (2001), Alcoa (2000) et Cascades (1995). Parmi les autres nouveaux venus, on compte les réseaux Radio Énergie et RockDétente, de même que Via Rail, Loto-Québec, la STM et Sid Lee.

"Je n'ai fait aucune sollicitation, j'ai uniquement répondu au téléphone!, dit Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre. Nous faisons des jaloux, c'est vrai. Mais il faut dire que nous ne vendons nos commandites majeures qu'autour de 25 000$."

Il souligne que le principe d'association avec des entreprises est différent des commandites traditionnelles. "Ça ne m'intéresse pas de collecter plus d'argent pour notre organisation, dit-il. Ce que je veux, c'est récolter plus de téléphones cellulaires, voir à ce que davantage de gens prennent le transport en commun, etc."

En effet, les commanditaires fonctionnent sur une base de partenariat avec le Jour de la Terre. En échange des droits versés, ils obtiennent le droit d'utiliser le nom et le logo de l'événement. Mais surtout, ils bénéficient des conseils de l'organisation pour la mise en place de programmes écologiques, qu'ils soient destinés aux employés ou qu'ils ciblent les consommateurs.

Ainsi, Quebecor a mis sur pied, par sa division Vidéotron, un programme de récupération des appareils cellulaires usagés (peu importe la marque). L'entreprise, tout comme Desjardins, a aussi créé un programme incitant sa clientèle à opter pour une facture électronique. "L'avantage de s'associer au Jour de la Terre, c'est qu'il y a un élan autour de l'événement et qu'il est connu du grand public."

Le Jour de la Terre a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson a encouragé les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés. Au Québec, on le célèbre depuis 1995 en organisant plusieurs activités de sensibilisation.

Cette nouvelle a été rédigée en collaboration avec Novae.ca, le site d'actualité du développement durable.

comments powered by Disqus