La référence des professionnels
des communications et du design

Les cotes d'écoute sont hockey

Les cotes d'écoute remarquables du hockey à RDS ont eu raison de plusieurs émissions, chez les nouveautés comme chez les émissions plus établies. En moyenne, les cotes des matchs du Canadien en séries éliminatoires se situent à 1 556 000 personnes, avec une pointe de 2 340 000 durant la période de prolongation de dimanche dernier.

Le mercredi 9 avril, la Poule aux oeufs d'or a eu la voix libre pour continuer de faire des heureux, avec la plus grosse cote de la soirée, soit 1 103 000 téléspectateurs.

Jeudi, le nouveau téléroman Belle-Baie (RC) ne s'est pas maintenu, passant de 707 000 la semaine précédente, à 604 000. J.E. (TVA) a fait main basse sur la soirée de vendredi, avec 777 000 auditeurs.

Le samedi, 3600 secondes d'extase (RC), qui affrontait le hockey, n'a intéressé que 190 000 personnes.

Le dimanche, Tout le monde en parle (RC) est passé de 1 207 000 à 962 000 auditeurs. Même les puissants Banquier (TVA) et Dieu merci! (TVA) ont dû s'incliner contre le hockey. Alors que Le Banquier a vu son auditoire réduit du quart, Dieu merci! a perdu le deux tiers de ses téléspectateurs, pour terminer respectivement à 1 456 00 et 501 000 auditeurs.

Le lundi, Ici Louis-José Houde, de retour, a encaissé un légère baisse, même en l'absence du Canadien à l'écran, passant de 1 198 000 à 1 million de téléspectateurs. Même la très populaire série Ma Maison Rona a chuté de 1 242 000 à 1 084 000.

Mardi, aussi soir de hockey, René (RC) a chuté de 468 000 à 308 000, et Casino (RC) de 578 000  à 541 000. La populaire comédie Histoires de filles (TVA) a baissé de 1 009 000 à 639 000.

comments powered by Disqus