La référence des professionnels
des communications et du design

JO: Coca-Cola subit les pressions

Les actionnaires de Coca-Cola, commanditaire officiel des Jeux de Beijing, ont été interpellés hier sur l'image et la valeur de l'entreprise. Une représentante de Reporters sans frontières est en effet intervenue lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de Coca-Cola, qui se tenait hier à Wilmington, dans l'État du Delaware. "Ne pensez-vous pas que la répression en Chine et au Tibet risque de nuire à la valeur de l'action Coca-Cola et à l'image de la marque dans le monde?", a-t-elle demandé aux dirigeants de l'entreprise, soulignant que l'organisme ne remettait pas en question la légitimité de faire des affaires en Chine.

"Coca-Cola et les autres entreprises qui financent les Jeux olympiques ont un rôle à jouer pour faire respecter la Charte olympique, dont ils sont signataires, dit Reporters sans frontières. Puisque cet événement a une portée politique désormais claire pour le monde entier, l'entreprise d'Atlanta ne peut plus rester silencieuse face aux violations des droits de l'Homme au Tibet et la répression qui s'abat contre les voix dissidentes en Chine."

L'organisme propose en outre à tous les commanditaires des Jeux de signer une Déclaration dans laquelle ils s'engagent à manifester clairement leur "attachement aux droits de l'Homme".

Neville Isdell, président de Coca-Cola, a répondu qu'il devait lire cette Déclaration avant de se prononcer, réaffirmant toutefois que l'entreprise soutenait la liberté de la presse dans le monde.

Reporters sans frontière a annoncé sa volonté d'intervenir au cours des assemblées d'actionnaires des autres commanditaires olympiques, parmi lesquels figurent McDonald's, General Electric, Manulife, Visa, etc.

comments powered by Disqus