La référence des professionnels
des communications et du design

L'AAPQ dévoile Montréal.ad

Cliquez ici pour voir la vidéo

Sébastien Fauré et Sylvain Morissette, respectivement président du conseil d'administration et président - directeur général de l'AAPQ, expliquent en quoi consiste cette nouvelle vitrine internationale.

C'est lors de la soirée Créa que Sébastien Fauré a procédé au dévoilement officiel de Montréal.ad. L'initiative avait pour but de faire connaître à l'industrie le nouveau projet de l'AAPQ, avant son lancement officiel l'automne prochain.

"Il y a 50 ans des entrepreneurs d'ici tels Jacques Bouchard et Claude Cossette ont décidé de créer une industrie de la publicité francophone au Québec, a déclaré Sébastien Fauré sur le podium. Depuis plus de 30 ans, les Duffar, Gougoux, Duval, Ostiguy et tant d'autres ont fait en sorte que notre industrie devienne grande. Grâce à eux, de grandes marques internationales nous ont confié leur destinée publicitaire. Durant cette période, nous avons grandi et pris notre avenir bien en main."

Toutefois, l'industrie fait désormais face à d'autres obstacles, a-t-il poursuivi. "Aujourd'hui, en 2008, nous vivons d'autres défis. Nos métiers sont en mutation, nos concurrents ne viennent plus seulement de Toronto et la spécificité francophone - dans sa forme actuelle - perd lentement de sa puissance."

Montréal.ad est donc une plateforme qui vise à promouvoir les talents d'ici à l'étranger, dit en entrevue Sébastien Fauré, également associé principal et président de l'agence Bleublancrouge.

Selon ce dernier, l'idée de fonder une nouvelle vitrine internationale est venue suite au rapport du CICQ, déposé l'an dernier. Le rapport a démontré que les revenus hors-Québec des agence d'ici représentaient environ 15% du montant total, soit 13% au Canada anglais et 2% à l'étranger. "Nous avons vu cela comme une bonne possibilité d'expansion pour notre industrie", dit Sébastien Fauré.

Comme l'explique son site Web, Montreal.ad comprend trois axes principaux: regrouper les talents, donner accès à ceux-ci et offrir des ressources.

D'ici à l'automne prochain, l'AAPQ invite d'ailleurs les agences à contribuer leurs meilleures réalisations afin de garnir le site Web.

"Montréal.ad pourra également nous aider au recrutement de talents hors-Québec, explique Sylvain Morissette. Un enjeu qui prendra de plus en plus d'importance dans les années à venir."

Pour l'instant, Montréal.ad consiste principalement en un site Web. Mais Sylvain Morissette insiste que cela constitue uniquement une "première étape" pour la promotion de l'industrie québécoise.

Les organisateurs en sont maintenant à définir les moyens qui seront pris pour promouvoir Montréal.ad. "Les agences membres de l'AAPQ se sont entendues sur la composition du groupe et sa mission, et nous sommes maintenant à monter un plan de communications", explique Sébastien Fauré.

"Plusieurs agences d'ici ont déjà des liens d'affaires hors de la province, on a qu'à penser à Cossette ou Sid Lee, dit Sylvain Morissette. C'est cela que nous souhaitons développer."

Montage: Bureau de Post
Animation: De SHED
Sonorisation: Audio Z
Images: Getty

comments powered by Disqus