La référence des professionnels
des communications et du design

Les fournisseurs des Jeux sur la sellette

La flamme olympique servira de relai, la semaine prochaine au Québec, dans le cadre d'une campagne internationale en faveur des droits du travail chez les fournisseurs des Jeux de Beijing. Initiée le 20 mars aux Pays-Bas, la campagne Catch the Flame sera relayée du 15 au 18 avril au Québec par le Centre international de solidarité ouvrière (Ciso).

À l'instar de la flamme olympique qui parcourt actuellement le globe, une flamme virtuelle voyage à travers la planète par l'intermédiaire des internautes, signataires par la même occasion d'une pétition qui sera remise au Comité international olympique le 1er mai.

"Cette action vise à sensibiliser l'opinion publique au fait qu'il incombe au Comité international olympique de mettre fin aux violations des droits des travailleurs dans les usines dans lesquelles il sous-traite", dit Marie-Noëlle Roy de la Coalition contre les ateliers de misères, une table de concertation issue du Ciso.

Selon un rapport de Play Fair 2008, l'organisation à l'origine de la campagne, des violations des droits des travailleurs ont été constatées dans quatre usines chinoises produisant des marchandises sous licence des jeux olympiques de Beijing. Parmi celles-ci, l'entreprise Mainland Headwear Holdings Limited, qui produit des casquettes pour les jeux olympiques 2008 et qui est également distributrice pour certaines grandes marques telles que Reebook, Timberland, Fila, NHL, Budweiser et Warner Brothers.  

comments powered by Disqus