La référence des professionnels
des communications et du design

Koodo fait sa sortie d'un océan à l'autre

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Jennifer Robertson, directrice générale de Koodo Mobile pour le Québec, la nouvelle marque à prix réduits de Telus, explique comment l'entité a été lancée au Canada cette semaine. 

Koodo Mobile se positionne comme la "mobilité minceur" en offrant uniquement les services de voix et message-texte. La nouvelle marque n'exige pas de contrats, les utilisateurs paient plutôt pour des forfaits et peuvent même structurer un service sur mesure.  

La marque a été lancée officiellement cette semaine à grands coups de publicité. Des "teasers" avaient d'abord été mis en ondes à partir du 17 mars sur le marché anglophone, tandis que les publicités francophones expliquaient aux consommateurs comment prononcer le nom de la nouvelle marque: Cou-dos.

Toutefois, le réel coup d'envoi a été donné lundi matin, avec le recouvrement complet, à Montréal, des journaux Métro et 24 Heures. L'offensive comprend aussi de nouvelles exécutions télé, des messages radio, de la publicité sur des sites Web, de l'affichage sur les réseaux Zoom Média et Newad ainsi que le maquillage de la station de métro McGill.  

La campagne de lancement s'est également déclinée à Toronto et à Vancouver, puis, dans une moindre mesure, à Calgary et à Edmonton.

Le tout est orchestré par Taxi à Montréal et Taxi 2 à Toronto. Bien que Taxi soit l'agence de référence de Telus, Jennifer Robertson précise que Koodo Mobile dispose de budgets distincts et que les équipes créatives ne sont pas les mêmes pour les deux comptes. Pour l'instant, ajoute-t-elle, aucune remise en jeu du compte n'est prévue. "Nous sommes très satisfaits de notre relation avec Taxi", dit-elle.

La campagne se poursuivra aujourd'hui, alors que Jennifer Robertson rencontrera les principaux journaux pour expliquer les forfaits offerts par Koodo. Demain, des équipes de promotion sillonneront les rues de Montréal, Toronto et Vancouver.

Selon Jennifer Robertson, Koodo Mobile cible principalement les 20-30 ans. "C'est la génération Y, dit-elle. Celle qui a grandi avec un cellulaire et qui ne pourrait plus s'en passer. Ils sont à une époque de leur vie où ils ont des premières obligations financières et ne souhaitent pas payer plus pour des services superflus." 

En plus des boutiques Koodo Mobile, le nouvel opérateur vendra ses téléphones dans les chaînes Best Buy, Future Shop, Wal-Mart, Zellers, et, en Ontario, chez London Drugs.

comments powered by Disqus