La référence des professionnels
des communications et du design

Le livre de la semaine: Mudslingers

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Le marketing ne sert pas qu'à faire vendre des voitures, des céréales et des cellulaires; il fait aussi élire des politiciens. Mudslingers présente 25 cas où les communications et le marketing ont joué un rôle majeur dans les résultats, allant de campagnes présidentielles américaines jusqu'à de simples élections municipales.

Alors qu'on pourrait penser que le phénomène est récent, l'auteur y relate des histoires remontant jusqu'à 1800 pour démontrer que, même à l'époque, les politiciens avaient compris l'importance d'une solide stratégie de communication.

Kerwin C. Swint, enseignant et ex-consultant politique, n'a retenu ici que des approches visant davantage la destruction de l'adversaire que l'autopromotion d'un candidat. Ainsi, il évoque par exemple les primaires démocrates de 1970, où un candidat propageait de fausses rumeurs quant à l'orientation sexuelle de son opposant. Ou encore, l'élection présidentielle de 1988, où George Bush père a capitalisé sur la sécurité publique pour ternir l'image de son adversaire démocrate.

L'ouvrage s'avère révélateur sur l'importance et l'efficacité de la publicité négative, mais également sur la culture politique actuelle et passée.

Mudslingers: The Twenty-Five Dirtiest Political Campaigns of All Time, Kerwin C. Swint, Sterling Publishing Company, 2008, 266 pages 13,95$.

comments powered by Disqus