La référence des professionnels
des communications et du design

La Bourse du carbone ouvrira bientôt à Montréal

Le Marché climatique de Montréal prévoit débuter ses échanges de contrats à termes liés aux émissions de gaz à effet de serre le 30 mai prochain. Le Marché climatique de Montréal (MCeX), la coentreprise issue de la Bourse de Montréal et de la Chicago Climate Exchange, a en effet annoncé la semaine dernière qu'il entendait lancer ces négociations, ouvrant ainsi le marché canadien en matière d'échanges de crédits d'émissions.

"La demande de produits dérivés environnementaux ne cesse de croître à l'échelle mondiale, et le moment est venu de créer une masse critique de transactions au Canada, dit Richard Sandor, président-fondateur de la Chicago Climate Exchange. Les produits de MCeX permettront aux participants industriels de gérer leurs risques d'émissions au moindre coût possible, tout en stimulant l'innovation technologique qui réduit les émissions de GES."

Les partenaires du MCeX estiment que le gouvernement fédéral a fourni un cadre suffisamment clair -- dont les cibles de réduction de l'intensité des émissions et les modalités des programmes de compensation -- pour mettre en oeuvre cette bourse canadienne du climat. "Cela permettra aux émetteurs de prévoir avec plus de précision leurs cibles individuelles de réduction de l'intensité et les risques auxquels ils sont exposés", dit Luc Bertrand, président de la Bourse de Montréal. L'ouverture du MCeX est assujettie à l'approbation réglementaire de l'Autorité des marchés financiers.

Selon les partenaires du MCeX, cette bourse d'échange présentera deux avantages principaux : il constituera le mécanisme de découverte de prix dont ont besoin les grands émetteurs industriels pour évaluer le coût d'une tonne de carbone et permettra une gestion du risque associé aux fluctuations de prix.

Selon la Banque mondiale, la valeur du marché mondial du carbone est évalué à 100 milliards $.

comments powered by Disqus