La référence des professionnels
des communications et du design

Scandale des commandites: 800 millions$ en (mauvaise) publicité

Le scandale des commandites, dont on souligne aujourd'hui le sixième anniversaire, a généré des dizaines de milliers d'articles de journaux et l'équivalent de 238 jours de temps d'antenne.   

Depuis la parution dans le Globe and Mail du premier texte sur le sujet le 11 mars 2002, le scandale des commandites a fait l'objet de 43 453 articles de journaux au Canada anglais et de 10 679 au Québec, selon la firme de courtage en information média Influence communication.

Le sujet a également été mentionné 231 000 fois à la télé et à la radio, soit l'équivalent de 5712 heures de temps d'antenne, ou 238 jours.  

"Nous avons calculé qu'à une valeur 1:1, cette couverture aurait coûté 800 millions$; et l'on sait qu'un article de journal retient plus l'attention qu'une publicité", explique Jean-François Dumas, président d'Influence.

Le dirigeant rappelle que le scandale a été de loin l'événement québécois le plus médiatisé depuis le début des années 2000. "En 2005, le témoignage de Jean Brault et le dépôt du rapport Gomery ont constitué les deux nouvelles les plus médiatisées au Québec, dit Jean-François Dumas. Les troisième et quatrième événements étaient la mort de Jean-Paul II et le tsunami!"

Les médias d'une cinquantaine de pays ont mentionné le scandale et ses répercussions.

comments powered by Disqus