La référence des professionnels
des communications et du design

Dure année pour la télé

Les revenus des chaînes conventionnelles québécoises de télé ont reculé de 2,6% en 2007, malgré une hausse modeste de 1,3% sur l'ensemble du Canada.

C'est ce que révèle un rapport publié hier par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Au Québec, les revenus des télévisions généralistes s'élèvent à 462 millions$, alors qu'ils étaient de 474 millions$ il y a un an. Leur bénéfice net, lui, a baissé de 49%, pour s'établir à 7,1 millions$, contre 13,9 millions$ l'an dernier.

Ce recul s'explique principalement par la diminution de 4,9% de ventes de publicités nationales au Québec. Les publicités locales, elles, ont chuté de 1,7%.

Sur l'ensemble du Canada, le portrait est pourtant positif. La télé conventionnelle a généré des revenus totaux de 2,2 milliards$, comme l'année précédente.

Les revenus provenant de la vente de publicités locales affichent une maigre croissance de 3,3%, pour atteindre 387,9 millions$, tandis que ceux provenant de la vente de publicités à l'échelle nationale sont demeurées semblables à ceux de l'année précédente, soit à 1,5 milliard$.

Autre constats, les diverses chaînes semblent délaisser les émissions canadiennes pour des productions étrangères. De 2006 à 2007, les dépenses liées aux émissions canadiennes ont diminué de 1,2%, passant de 623,7 millions$ à 616 millions$. Les radiodiffuseurs privés ont toutefois dépensé 721,9 millions$ pour acquérir des émissions étrangères, ce qui représente une augmentation de 4,9% comparativement aux 688,3 millions$ investis en 2006.

Parmi les montants versés pour les émissions canadiennes, on retrouve: 74,2 millions$ pour les dramatiques, 103,5 millions$ pour les émissions d'intérêt général, 324,8 millions$ pour les émissions de nouvelles, 60,6 millions$ pour les autres émissions d'information, 23,8 millions$ pour les émissions de musique et de variétés, 8,6 millions$ pour les émissions sportives et 12,2 millions$ pour les jeux télévisés.

En 2007, les stations privées de télévision conventionnelle comptaient 7873 employés et versaient un total de 594,6 millions$ en salaires. En comparaison, en 2006, ce secteur comptait 8197 employés et versait 593,6 millions$ en salaires.

Finalement, Radio-Canada/CBC est de nouveau dans le rouge. Le réseau public affiche des résultats nets d'exploitation de -96 millions$, alors que ceux-ci étaient de -74,5 millions l'an dernier. Cela s'explique en partie par le déclin des revenus publicitaires nationaux, passés de 87 millions$ à 83 millions$. Les ventes locales, elles, ont augmenté de 10 millions$ à 11 millions$. Les revenus totaux de Radio-Canada/CBC se chiffrent à 398 millions$.

Au cours de l'année écoulée, Radio-Canada/CBC a réduit son effectif, passant de 10 784 à 10 106 employés.

comments powered by Disqus