La référence des professionnels
des communications et du design

Design en chambres

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Depuis cinq ans, le Gladstone, autant un hôtel qu'un lieu de diffusion artistique, présente en marge du salon Ids l'exposition Come Up To My Room.

Dans 12 des 37 chambres que compte l'hôtel et dans les espaces les desservant, on a installé pendant deux jours les oeuvres d'artistes et de designers canadiens choisis par les commissaires Christina Zeidler et Pamila Matharu.

Plus conceptuelles ou décoratives que fonctionnelles, ces oeuvres sont éclectiques, poétiques ou technologiques, se moquant bien souvent des frontières entre les disciplines.

Le Montréalais Jacques Bilodeau y présentait l'une de ses sculptures lumineuses et chevelues ainsi qu'un Transformable, genre de sofa malléable mis sous vide.

Les frères ébénistes Dressler (jumeaux presque géants) mettaient en scène une série de pieds de bois trouvés au fin fond de la campagne et destinés à être brûlés.

Dennis Lin présentait des installations décoratives qui s'intègrent parfaitement à des aménagements d'intérieurs, tels des restaurants ou hôtels.

Patty Johnson, instigatrice du North South Project, a choisi d'exposer entre autres la très belle chaise de Mabeo Furniture, fabriquée à Gaborone, capitale du Botswana.

This is Collective a inventé la chambre-trappe, piège pour les curieux qui s'approchent des oeilletons disposés sur le matelas. Chacun d'eux donne accès à un diorama, des scènes conçues à partir de petits objets.

Bruno Billio mixe fil de coton et laser pour créer une installation délicate qui se pince du bout des doigts.

Enfin, parmi les objets les plus intéressants de l'exposition, on trouve les ampoules de Covello Reesor, des fluorescents basses consommations, qui, au lieu du disgracieux tortillon, offrent des formes graphiques intéressantes.

comments powered by Disqus