La référence des professionnels
des communications et du design

Les publicitaires, ces mal aimés

Tableau présentant les plus grandes variations

Les professionnels de la publicité arrivent de nouveau en bas de liste dans l'opinion des Québécois, selon le 10e sondage annuel Léger Marketing sur les métiers et professions.

Selon l'enquête parue dans Le Journal de Montréal, seulement 15% des Québécois font confiance aux publicitaires. Seuls les politiciens et les vendeurs de voitures usagées obtiennent une pire note.

Plus alarmant, la cote d'amour accordée aux publicitaires a chuté de 23% depuis 2003. Dans le texte accompagnant l'étude, Jean-Marc Léger identifie le scandale des commandites comme l'une des grandes causes ayant affecté l'opinion de la population.

Pour Sébastien Fauré, président de l'Association des agences de publicité du Québec, ce constat est décevant, mais doit être mis en perspective. "La population connaît mal notre travail, dit-il. Si nos clients directs, les patrons d'entreprise, avaient une aussi faible opinion de nous, je serais très inquiet. Mais ce n'est pas le cas."

Du côté des métiers et des professions les plus aimés, on retrouve les pompiers (99%), les infirmières (96%), les fermiers (96%) et les enseignants (91%).

comments powered by Disqus