La référence des professionnels
des communications et du design

RDS se prépare pour les séries

RDS a rencontré les représentants de l'industrie publicitaire hier pour faire connaître sa programmation en prévision des séries éliminatoires de la LNH.

L'événement tenu au Centre Bell réunissait des représentants d'agences et d'annonceurs. Les médias généralistes n'y ont pas été invités. En plus du dévoilement de la programmation, les participants ont eu droit à des interventions, entre autres, de George Gillett et de Guy Carbonneau. Ce dernier a expliqué comment il compte préparer son équipe pour les affrontements.

Au total, RDS présentera 60 matchs pendant les séries. Lors de la première ronde, 12 parties seront aussi diffusées à RIS, en raison du grand nombre de rencontres disputées.

Selon Michel Gagnon, vice-président, marketing, de RDS, les auditoires du hockey doublent pendant les séries éliminatoires. "Un match sans le Canadien ira chercher en moyenne 350 000 télespectateurs, dit-il. Lors de la première ronde des séries en 2006, les parties du Canadien attiraient en moyenne 1,2 million de téléspectateurs."

"En plus, les séries sont diffusées en période creuse dans la programmation des autres réseaux. Alors, c'est particulièrement intéressant pour les annonceurs", ajoute-t-il.

Lors de l'événement, un espace publicitaire a été mis aux enchères au profit de la Fondation Gainey. L'agence Marketel a remporté la mise, avec une offre de 12 000$.

Cette somme représente le prix moyen payé pour 30 secondes de diffusion durant les séries, affirme Michel Gagnon. Les prix sont toutefois appelés à varier selon l'engouement des fans.

Et quelles équipes rivales du Canadien pourraient générer les plus forts taux d'écoute? "Les partisans sont très enthousiastes lorsque le Canadien affronte des équipes qui figurent parmi les fondatrices de la ligue, comme les Maple Leafs, les Rangers ou les Bruins, dit-il. Les matchs Canadien-Boston en première ronde en 2004 ont attiré des auditoires records."

comments powered by Disqus