La référence des professionnels
des communications et du design

Le secteur financier dresse son bilan social

Quatre institutions financières viennent de publier leurs rapports sur la responsabilité d'entreprise.

Quatre institutions financières -- RBC, BMO, Banque Nationale et TD -- viennent de publier l'édition 2007 de leurs rapports sur la responsabilité d'entreprise.

Le rapport publié par le groupe RBC fait notamment état des efforts menés par l'entreprise pour réduire son empreinte écologique. C'est le cas de projets d'amélioration de l'éclairage qui permettront dorénavant une économie de plus de 500 mégawatts d'électricité par an (soit 105 tonnes de GES). On y mentionne également l'augmentation de l'approvisionnement en électricité verte, qui a concerné cette année 23 succursales, évitant le rejet de 1680 tonnes de GES.
Outre les engagements pris en 2007 -- comme son implication financière dans la fondation One Drop, lancée par Guy Laliberté en novembre, son adhésion au projet de divulgation Carbon Disclosure Project, etc. --, le document dresse ceux que l'entreprise souhaite prendre en 2008. On y apprend par exemple que RBC compte publier une politique environnementale destinée au service des approvisionnements et qu'elle va entreprendre une évaluation du risque carbone de son portefeuille de prêts.
Pour télécharger le rapport de RBC, cliquer ici.

Pour BMO, ce rapport est l'occasion de souligner son engagement financier auprès de la communauté : l'entreprise a versé plus de 50 millions$ en dons et commandite en 2007. À propos de son engagement à l'égard du développement durable, l'entreprise rappelle qu'elle a créé l'an dernier le poste de directeur général, durabilité environnementale.
Ses gestes corporatifs comprennent notamment la poursuite de son adhésion au Carbon Disclosure Project et aux Principes d'Équateur, l'achat d'énergie verte auprès de l'entreprise Bullfrog Power et la disposition responsable de matériel informatique en fin de vie.
Pour télécharger le rapport de BMO, cliquer ici.

Le rapport publié par le groupe TD comporte, dès les premières pages, un tableau présentant de façon synthétique les résultats sociaux, économiques et environnementaux de 2007 comparés à ceux de l'année précédente. On y apprend par exemple que la consommation annuelle de papier est passée de 9236 pages par employé à 8829 pages, que la part de clients recourant aux opérations bancaires sans papier est passée de 20% à 24% et que les fonds recueillis pour les hôpitaux pour enfants sont passés de 4,6 millions$ à 5,1 millions$.
L'entreprise souligne en outre qu'elle a mis en place en 2007 un cadre de gestion environnementale, créé une équipe interne consacrée à sa nouvelle politique d'approvisionnement responsable et fait la collecte d'information concernant divers impacts tels que les émissions de GES, la consommation de papier et le recyclage.
Pour télécharger le rapport de TD, cliquer ici.

Quant à la Banque Nationale, son rapport de 36 pages est largement consacré à ses engagements économiques et à l'égard de sa clientèle. Les sections consacrées à l'environnement et à la communauté exposent ses efforts en termes de consommation énergétique et de papier, ainsi que ses contributions pour soutenir la recherche, l'art, le sport, etc.
Pour télécharger le rapport de la Banque Nationale, cliquer ici.

comments powered by Disqus