La référence des professionnels
des communications et du design

Une certification pour le mieux-être au travail

Jacques Girard, directeur du BNQ, David Whissell, ministre du Travail, et Roger Bertrand, président du GP2S.

Le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) vient de lancer une norme permettant de certifier les efforts en matière de santé et de mieux-être au travail. Cette norme a été créée sous l'impulsion du Groupe de promotion pour la prévention en santé (GP2S), un regroupement d'une centaine d'entreprises et organisations qui se consacre à la promotion de la santé en milieu de travail.

La norme Entreprise en santé a pour objectif d'aider les entreprises à intégrer dans leurs processus de gestion un ensemble d'actions qui favorisent l'acquisition de saines habitudes de vie et le maintien d'un milieu de travail favorable à la santé. Cela vise concrètement quatre domaines : les habitudes de vie (nutrition, sensibilisation à l'activité physique, gestion du stress...), l'équilibre travail-vie personnelle (horaires flexibles, congés pour raisons familiales...), l'environnement de travail (aménagement d'aires de relaxation, stationnements sécuritaires pour les vélos...) et les pratiques de gestion (plan de consultation des employés, formation des gestionnaires sur la reconnaissance et sur les communications efficaces...).

"Aujourd'hui, les jeunes attachent une grande importance à la santé et à l'équilibre travail-vie personnelle, dit Jacques Girard, directeur du BNQ. Et de l'autre côté, les entreprises cherchent constamment à améliorer leurs activités de façon à générer des gains substantiels de productivité. Ce que nous leur proposons avec la norme, c'est d'implanter un programme efficace d'amélioration continue de la santé de leurs personnels, et de regarder leur taux de productivité augmenter."

Selon le GP2S, chaque dollar investi dans de tels programmes rapporte de 1,50$ à 3$ en gain de productivité dans les cinq années suivant leur implantation.

Cette norme québécoise, qui se veut une première mondiale, donne lieu actuellement à des échanges avec des institutions telles que l'Organisation mondiale de la santé et le Bureau international du travail en vue d'élargir son application à l'échelle internationale d'ici quelques années.

Pour se procurer la norme Entreprise en santé, cliquer ici.

comments powered by Disqus