La référence des professionnels
des communications et du design

Un supporter dans la ville!

Parlez à un Australien de football, c'est un peu comme parler à un Français de cricket, il faut se lever de bonne heure...

On a toujours du mal à imaginer que le football est un sport snobé dans d'autres pays! Qui oserait remettre en question la suprématie du Soccer (football en anglais), roi des sports populaires? Ben... L'Australien par exemple qui ne jure que par le rugby et le cricket. Même s'ils ont de la sympathie pour leur sélection nationale les «Aussies» n'ont cure d'un sport qui ne demande qu'à exploser sur leur terre. La fédération australienne de football (A-League), en marge de la finale de championnat national a donc décidé d'innover en sortant des schémas classiques de la communication. L'idée de l'agence Lowe+Rivet, sur le thème «90 minutes, 90 émotions»: mettre en scène un acteur qui résumait les sensations ressenties pendant un match. Installé dans le centre ville avec un piédestal comme scène, le pseudo-supporter attendait qu'un passant vienne appuyer sur l'une des pédales installées au sol. Il pouvait ainsi exprimer la joie, la passion, l'exaltation, la tension, l'inquiétude ou le désespoir. Un panel d'émotions censées représenter ce que vit un supporter dans un stade.
Un beau spectacle de rue qui peut être interprété différemment. Les stades n'étant guère remplis, l'opération permet également d'imaginer la solitude d'un supporter dans les tribunes vides. Un rien pathétique...non? Blague à part, cette campagne est réellement ingénieuse, peu onéreuse  et offre la possibilité de montrer au passant que le foot, au travers de sa communication fait également preuve d'intelligence. Un message dont le plus grand sport collectif au monde a aujourd'hui réellement besoin. Espérons que les Australiens de Sydney et Brisbane où a eu lieu l'opération, verront désormais le soccer différemment.

comments powered by Disqus