La référence des professionnels
des communications et du design

Attention, ce logiciel lit dans vos yeux!

Emotion Tool permet de sonder nos réactions émotionnelles face à une affiche publicitaire en mesurant nos pupilles! Impressionnant mais aussi...

Un tantinet déroutant! A mi-chemin entre Minority Report et Total Recall, la société danoise iMotions en partenariat avec les écossais de User Vision vient d'inventer la première technologie au monde afin d'évaluer les émotions d'un consommateur. A coup sûr une innovation technologique de haut vol, porteuse d'un véritable changement dans les politiques de communication de demain.
Alors comment ça marche? Le système du «eye tracking» n'est pas une nouveauté puisqu'il est déjà utilisé en Europe et aux USA. Il suit le regard, analyse le mouvement des yeux et permet de jauger l'intérêt porté aux images vues.
L'Emotion Tool va plus loin et propose de prendre en compte les sensations ressenties par le visionneur! Basée sur la science cognitive et neurologique, E-T analyse  la dilatation des pupilles, les mouvements des paupières ainsi que l'endroit où se posent en majorité les yeux sur la publicité...
Les données captées par un eye tracking de la société écossaise sont transmises à Emotion Tool qui retranscrit les sensations ressenties après visionnage. Par exemple pour connaître l'intérêt d'une affiche publicitaire auprès des consommateurs, il suffit de solliciter Emotion qui devient par la même occasion une sorte d'audimat-sensoriel pour professionnels. La peur, l'excitation ou l'envie peuvent être analysées grâce aux pupilles et servir de repères pour les prochaines campagnes! On imagine déjà l'enthousiasme des marketers qui verront en cet outil, un instrument parfait et l'une des meilleures solutions pour comprendre le consommateur. Les émotions sont notées sur un barème allant de 1 à 10. La note 5 est déjà considérée comme positive pour les clients et les annonceurs faisant appel au logiciel. Au Danemark, Emotion a été utilisé pour une publicité avec le footballeur danois Thomas Gravesen et les résultats obtenus sont édifiants! A en croire le software, l'impact de la publicité auprès des téléspectateurs a été médiocre car les vibrations envers le joueur sont négatives. Une partie des Danois lui reproche d'avoir refusé de jouer avec la sélection nationale. Emotion est une solution des plus efficaces pour éviter de re-signer une égérie impopulaire ou «has been».
Une invention étonnante et quelque peu déroutante. La performance et l'ingéniosité ne sont pas à remettre en cause mais si nous sommes capables d'extraire des informations de nos esprits à des fins commerciales, est-il possible d'inverser le processus? Allez, continuons à faire confiance à notre prochain...

comments powered by Disqus