La référence des professionnels
des communications et du design

Mon journal, mon amour

Selon un sondage effectué par Ipsos Reid pour l'Association canadienne des journaux (ACJ), les Canadiens sont sensibles à la publicité dans les médias imprimés, et la lecture des journaux constitue une arme de séduction.

Les deux tiers des Canadiens, soit 61%, disent préférer voir la publicité dans un journal plutôt que de la regarder à la télévision. Près de la moitié (45%) et 54% dans les foyers avec des enfants déclarent même lire parfois le journal autant pour les annonces que pour le contenu rédactionnel.

"Ce sondage suggère peut-être que les nouveaux médias ne remplacent pas les anciens. Cela signifie peut-être que les Canadiens vont simplement aller vers la source la plus efficace parmi une plus grande variété de choix, et, pour les annonceurs, il semble que cette source soit les journaux avant tout autre média", déclare John Wright, premier vice-président d'Ipsos.

L'étude a été commandée dans le cadre de la Saint-Valentin par l'ACJ, qui souhaitait attirer l'intention sur l'importance des quotidiens et des sites Internet des journaux dans la vie des Canadiens.

Sur une note plus légère, le questionnaire portait aussi sur les qualités recherchées chez le partenaire idéal. Parmi elles, être bien informé sur l'actualité et les affaires courantes semble un atout côté coeur. Huit femmes sur dix (86%) et huit hommes sur dix (80 %) estiment que leur partenaire idéal devrait lire au moins un journal par jour.

comments powered by Disqus