La référence des professionnels
des communications et du design

Richard Branson veut un "conseil de guerre" écologique

Richard Branson et Srgjan Kerim, président de l'assemblée générale de l'ONU qui s'est tenue cette semaine à New York (photo: ONU).

Le président de Virgin offre 25 millions$ pour la recherche climatique et souhaite voir la création d'un "conseil de guerre" écologique. C'est lors d'une conférence de presse, tenue lundi au siège social de l'ONU, à New York, que l'homme d'affaires britannique Richard Branson a annoncé qu'il offrait 25 millions$ destinés à encourager les scientifiques engagés dans la recherche environnementale. Il en a profité pour inviter les 20 pays les plus riches à apporter la même contribution afin de créer un prix d'un demi-milliard$, soit la "récompense scientifique la plus élevée."

Richard Branson a également proposé de créer un centre de commandement écologique, véritable "conseil de guerre mondial" qui combinerait innovation, accès aux meilleures données scientifiques possibles, mobilisation des ressources et influence politique. Ce centre indépendant politiquement, qui travaillerait avec des institutions telles que l'ONU, devra notamment identifier les meilleures idées -- "parfois les plus révolutionnaires" -- et établir une liste des mécanismes de réduction des GES et de préservation des écosystèmes.

Si le nom d'Al Gore a été évoqué pour diriger ce centre, Richard Branson a seulement indiqué que cinq personnalités figuraient sur la liste des potentiels, précisant que cette personne devra avoir "la stature d'un Winston Churchill".

Rappelons que l'an dernier, Richard Branson avait lancé le concours Virgin Earth, destiné à récompenser de 25 millions$ le meilleur concept permettant de réduire les émissions de GES.

comments powered by Disqus