La référence des professionnels
des communications et du design

Forêt intérieure

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Un microbudget et un mini laps de temps sont les contraintes avec lesquelles Blazysgérard a dû composer pour rénover le Tamarin, petit restaurant vietnamien de la rue Prince-Arthur.Comment donner de la fraîcheur, mais surtout de l'esprit, à cet espace qui n'offrait aucune caractéristique particulière? En y insérant une structure entièrement faite de planches d'aggloméré laissées à nu, une jungle géométrique qui habille, cadre et délimite l'espace. Tel un chantier dont on aurait suspendu le cours, cette microarchitecture, par son aspect brut, donne un caractère unique au lieu, une atmosphère étrange, mais chaleureuse, qui n'a pourtant rien à voir avec celle d'un chalet.

À l'extérieur de cette boîte, grâce à un couloir qui la longe, la circulation et le service se font aisément. À l'intérieur, on se sent enveloppé par la matière et interpellé par les formes qui rythment la vue. Tout le reste du local a volontairement été repeint en blanc. Les tables et chaises (également blanches) ont été choisies pour leur simplicité et leur modernité.

Une seule et bonne idée qui, tout en étant vraiment économique, propose un concept fort et sans compromis.

Le Tamarin
162 Prince-Arthur Est

comments powered by Disqus