La référence des professionnels
des communications et du design

KFC pirate le Superbowl!

Cliquez ici pour voir la vidéo

Comment communiquer sans payer plein plot lors d'un évènement planétaire? Demandez donc au roi du poulet.

Quel est l'évènement audiovisuel le plus cher en matière de placement publicitaire? Sans hésiter, le Super Bowl  au grand damne des annonceurs qui chaque année versent une larme en signant leur chèque. Et il faut bien dire que les tarifs de plus en plus faramineux pratiqués lors de cette grand- messe du sport tendent à irriter les marques voulant se payer une tranche de pub. Mais certaines ont trouvé une parade! Une parade qui porte un nom: le ambush marketing! Certains appellent ça de la brilllante stratégie de communication pendant que d'autres crient au "marketing pirate"! Le ambush marketing ne laisse personne indifférent et le buzz est forcément de rigueur lorsqu'une marque décide de s'en servir. Et dans la série, "je suis riche mais je veux communiquer sans débourser", se distingue pour ce début d'année, Kentucky Fried Chicken!
L'empereur du poulet a décidé de passer par un autre chemin (non-officiel) pour se faire entendre avant et pendant le Superbowl. Pour faire en sorte d'être associé au Big Game, KFC a décidé de courtiser certains acteurs de la finale!  Le but est de leur faire exécuter pendant le match, la "danse du poulet" (danse du canard chez nous) lors d'un touch down (un essai). Pour les motiver à faire l'une des danses les plus ridicules du siècle précédent, le célèbre colonel s'engage à reverser 260 000 $ à la Colonels Scholars, une oeuvre de charité fondée par KFC! Une dépense insignifiante comparée aux 2.7 millions de dollars censés être payés pour un spot de 30 secondes. Une offre qui n'est pas du goût de tout le monde puisque la ligue du football américain, la NFL, a l'impression (à juste titre) de se faire picorer par derrière. En plus des joueurs, KFC a même approché l'honorable rock star Tom Petty pour une  «chicken dance» pendant le show-concert de la mi-temps. Une chose est certaine, le ridicule ne tue pas mais il malmène. Effectuer une danse aussi grotesque pour une association évite donc l'humiliation et l'accusation d'opportunisme pour les pseudo-danseurs.
Reste maintenant à savoir si les "peoples" approchés joueront le jeu pour la bonne cause, sachant que l'argent au final passe du compte KFC à... un autre compte KFC.
En attendant les images du Superbowl (le 3/02) voici une superbe vidéo de la danse du poulet à la sauce Yankee juste pour se mettre dans l'ambiance et épater ses amis.

comments powered by Disqus