La référence des professionnels
des communications et du design

Trois questions à Mylène Forget

Mylène Forget, présidente de Massy-Forget relation publiques, participait récemment à une conférence sur l'utilisation des blogues et des réseaux sociaux en relations publiques, organisée par la Société québécoise des professionnels en relations publiques.

Quelle est la part des nouveaux médias dans les stratégies de relations publiques?
Pour l'instant, les nouveaux médias restent marginaux. Nous tentons tout de même de les intégrer à la plupart de nos campagnes. Bien sûr, il existe des annonceurs plus ouverts à l'idée et des domaines davantage propices, comme le commerce de détail. Malgré leur faible portée, les blogues sont des médias très intimes. Pour leurs lecteurs, une référence faite par un blogueur est l'équivalent d'une référence provenant d'un ami.

Pouvez-vous donner des exemples d'utilisation de blogues en RP?
Récemment, nous avons mené une opération pour les aspirateurs Dyson. Nous avons invité cinq blogueurs à tester les appareils. Les aspirateurs étaient par la suite retournés. Donc, il n'y avait pas de conflit éthique, et les blogueurs étaient libres d'écrire sur le sujet ou non. Dans un autres cas, pour les systèmes de repérage Boomerang, nous avons invité des journalistes et des blogueurs à assister à une simulation de repérage d'une voiture volée.

Comment le travail de relationniste diffère-t-il lorsqu'il s'agit de blogueurs?
L'approche doit être beaucoup plus personnelle quand il s'agit de blogueurs. Pour les journalistes, en général, on envoie un communiqué et ils font le suivi. Pour approcher un blogueur, il faut bien le connaître, ainsi que son lectorat, et l'approcher avec une offre personnalisée. Il peut être utile aussi de tenir soi-même un blogue, afin de mieux connaître le média.

Finalement, la question de l'éthique est primordiale dans la blogosphère. Les blogueurs n'ont peut-être pas de règles d'entreprise, comme les journalistes, mais ils doivent subir le jugement de leurs pairs et de leurs lecteurs. Par exemple, dans le cas des aspirateurs Dyson, l'une des blogueuses n'a pas dévoilé qu'elle avait été approchée par nous. Quand les lecteurs ont découvert qu'elle avait écrit sur le sujet sans faire preuve de transparence, plusieurs ont été offusqués.

comments powered by Disqus