La référence des professionnels
des communications et du design

Les réseaux sociaux: la nouvelle arme des RP

Les relationnistes prennent d'assaut les réseaux sociaux, comme FacebookLinkedIn et Bebo, explique Rick Murray président de la division Me2revolution, d'Edelman.

Créée en 2006, Me2Revolution est consacrée à la veille et à l'exploration des réseaux sociaux. Elle a notamment oeuvré pour Microsoft, Unilever, Shell et Nissan

"Les réseaux sociaux sont devenus des plateformes de choix pour établir une relation engageante avec une grande variété de consommateurs", affirme Rick Murray, qui sera bientôt à Montréal, dans le cadre d'une Journée-conférences Infopresse.

Il précise que les réseaux sont de plus en plus diversifiés. Par exemple, certain s'adressent aux jeunes parents professionnels (Gather.com), tandis que d'autres ciblent les plus de 50 ans (Eons.com).

"Avant de créer un groupe d'intérêt pour un client, nous analysons ce que les consommateurs disent d'eux et de leurs concurrents dans les «chats» et les groupes de discussion", explique Rick Murray. Après, nous tentons de répondre à leurs vraies préoccupations."

Il cite en exemple ce qui pourrait être fait pour un fabricant de laveuses-sécheuses. "Au lieu de vanter la qualité de nos produits, nous pourrions créer un groupe 'Stain Free Catch up', qui donnerait des trucs pour enlever des taches et qui montrerait que nous ne nous prenons pas trop au sérieux! Dans ces réseaux, la relation doit être tournée vers le consommateur."

Il donne un autre exemple, réel, pour le lancement du jeu Hallow 3 l'automne dernier. L'entreprise a identifié les influenceurs sur le Web, ceux qui lancent les discussions dans les groupes, puis leur a acheminé des captures d'écrans exclusives, alors que personne n'avait vu le jeu. "La principale motivation des gens en ligne et surtout des influenceurs est d'être reconnus pour leur connaissances, d'être une voix d'autorité", dit Rick Murray.

Me2Revolution a aussi analysé le modèle de diffusion d'information sur les groupes de réseaux sociaux. "La publicité traditionnelle envoie toujours le même message, dit-il. Au contraire, dans les communautés du Web, il faut régulièrement relancer de nouveaux messages à ses membres. Dans l'industrie du jeu vidéo, c'est tous les deux jours, dans les biens de consommation courante, c'est tous les quatre ou cinq jours."

Rick Murray est conférencier invité à la Journée-conférences Infopresse sur les réseaux sociaux, le 6 février prochain. Pour plus de renseignements au sujet de cet événement, cliquez ici.

comments powered by Disqus