La référence des professionnels
des communications et du design

Greenpeace trouve du riz OGM illégal chez Provigo

Riz blanc de marque "sans nom" importé par Loblaws semblable à l'échantillon analysé par Greenpeace. Photo : Greenpeace / Martin Boudreault.

Greenpeace a trouvé du riz contaminé dans deux supermarchés au Canada, dont une succursale Provigo de Montréal. L'ONG a mené des tests en laboratoire afin de déterminer si du riz OGM se trouvait dans les produits commercialisés au Canada, à la suite de contaminations survenues aux États-Unis : ce riz expérimental et illégal est entré dans la chaîne alimentaire américaine en 2001 à la suite d'essais en champs réalisés par l'entreprise allemande Bayer.

Alors qu'une trentaine de pays ont été touchés par la contamination à ce riz OGM, Greenpeace souligne que plusieurs ont réagi afin d'identifier les importations de riz contaminés : les États-Unis ont notamment cessé d'exporter du riz en Europe et le Japon a mis en place un système d'inspection de tous les arrivages de riz en provenance des États-Unis.

"Si le gouvernement canadien avait pris des mesures plus efficaces, comme l'ont fait notamment le Royaume-Uni, la Russie et les Philippines, il aurait découvert ce riz expérimental il y a longtemps et on ne le retrouverait pas aujourd'hui sur les tablettes de nos supermarchés, dit Éric Darier, responsable de la campagne Agriculture chez Greenpeace. Le Canada accepte d'importer du riz que les autres pays du monde rejettent, et les Canadiens se trouvent à jouer le rôle de cobayes."

Ces deux échantillons de riz contaminés, issus des tests de Greenpeace, proviennent d'un riz blanc de marque "sans nom", importé par Loblaws et trouvé à la succursale Provigo de l'avenue du Mont-Royal, à Montréal, ainsi que d'un riz de marque "Western Family", importé par Overwaitea et commercialisé par un supermarché de Vancouver.

comments powered by Disqus