La référence des professionnels
des communications et du design

Les Cons Servent bien

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le nouveau restaurant du chef Stelio Perombelon, Les Cons Servent, se distingue par son concept, original et sympathique, mais aussi par son décor à la fois dépouillé et chaleureux.

Ici, les conserves sont en vedette! Un gigantesque meuble à casiers, pièce maîtresse de l'espace créé par Samuel Archambault (qui a, depuis un an, troqué ses habits de designers contre ceux de restaurateur), en accueille des dizaines. Ce meuble, qui servait auparavant au rangement des munitions, a été récupéré sur la base militaire de Val-Cartier, près de Québec.

L'ensemble du mobilier a d'ailleurs été récupéré: la grande table a été trouvée dans un couvent au Nouveau-Brunswick, les bancs sont des bancs d'église, etc. Seul le cellier a été pensé pour apporter une note contemporaine à l'ensemble. Pour son revêtement, Samuel, l'un des trois "cons" avec Stelio (le chef) et Frédéric (le sommelier), a choisi des feuilles de béton dont il a décidé de laisser visible l'endos, plus texturé que la face. La fenêtre bandeau qui s'ouvre sur la salle permet aux convives d'apercevoir des corps s'affairer dans le cellier sans toutefois leur permettre de voir les têtes. Cette fenêtre fait également l'effet d'un foyer et apporte une touche chaleureuse et conviviale, visible depuis la rue.

Lorsqu'il a conçu cet espace, Samuel Archambault a décidé d'opérer un retour à la matière tout en créant une identité originale et unique. "Même avec un budget très limité, je voulais concevoir un espace convivial, chaleureux, avec de la personnalité, et qui fasse référence à l'esthétique allemande du dépouillement que j'ai découvert lors d'un voyage à Berlin". Le local, un ancien garage de réparation d'autos, était en très mauvais état. Une phase de déconstruction de trois mois a été nécessaire, le designer étant à la recherche de la structure originale de ce bâtiment construit en 1922.

Le mur qui fait face au meuble à casiers a particulièrement attiré son attention. Très texturé, portant les traces de l'histoire du lieu, il offre un beau pendant à la surcharge des étagères qui lui font face. Il a donc été peint en gris et laissé nu, à l'exception d'une photo prise à l'échelle 1 du mur à l'état brut et accrochée à l'endroit même où elle a été prise. Enfin, le plancher a été réalisé en contreplaqué, sur lequel on a directement appliqué l'époxy, sans teinte préalable.

Les Cons Servent
5064 Papineau
(514) 523-8999

comments powered by Disqus