La référence des professionnels
des communications et du design

Les «Autres TV» ou la télévision autrement

Les chaînes thématiques jouent un rôle moteur pour la télévision: analyse du premier Observatoire des «Autres TV» de France Télévisions Publicité.

53% des Français ont accès à un choix d'au moins 15 chaînes, 14% des foyers sont abonnés au satellite, 11% au câble, 23% ont un adaptateur TNT et 9% disposent d' une réception TV par l'ADSL. Au final un individu de 15 ans et plus consacre en moyenne chaque jour 3h37 à la petite lucarne, dont 34 minutes aux «autres TV», c'est à dire aux chaînes autres que les grandes généralistes historiques.
Développé avec TNS Sofrès, l'Observatoire de France Télévisions Publicité décrypte la consommation et la perception de cette offre par le public. Première - bonne - nouvelle: la consommation des Autres TV progresse plus vite que celle de l'ensemble du média. Un dynamisme qui se manifeste également dans la note de satisfaction globale attribuée par les téléspectateurs. Comprise entre 6,6 et 7,2 selon le mode de distribution, elle est à la fois de bon niveau et supérieure à la note de moyenne attribuée à l'ensemble des chaînes. Ce dynamisme repose sur de nombreux leviers qui s'expriment dans les motivations d'abonnement ou d'usage: la diversité, la qualité de l'image et l'abonnement perçu «sans douleur». Deux autres raisons d'attractivité: les autres TV permettent une consommation narcissique - le téléspectateur acteur et tout puissant face à une télévision «self service».
Certes thématisées, les autres TV présentent toutefois une consommation plus proche d'Internet que de l'univers des magazines. En outre, la découverte fait partie intégrante de leur consommation. Près de 9 téléspectateurs sur 10 disent rester sur un programme ou une chaîne qu'ils ne connaissent pas.
Autre enseignement: si les chaînes historiques demeurent prioritaires dans les esprits et comportements, les deux systèmes se complètent. Les thématiques correspondent à un choix narcissique, à la détente, la liberté, la découverte, la personnalisation, alors que les «historiques» sont associées au confort, à la familiarité, aux recettes éprouvées et à l'appartenance au groupe social.
L'étude éclaire également sur la perception de la publicité. Pour 66% des interviewés, il y  moins de publicité sur les «Autres TV». Une réaction qui repose sur un sentiment de récurrence et de durée moins saturantes. La pub est associée à une présence de marques différentes, plus modestes mais plus créatives et innovantes.

Au global,  la publicité diffusée sur chaînes thématiques se distingue sur trois items: l'agrément, l'originalité et l'efficacité. Une très bonne nouvelle!

comments powered by Disqus