La référence des professionnels
des communications et du design

Les métiers d'art à leur meilleur

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Une joaillière, un luthier et deux artistes multidisciplinaires: la Ville de Montréal a dévoilé la semaine dernière les noms des quatre lauréats des prix d'excellence en métiers d'art et en arts visuels.

Le Prix François-Houdé, qui souligne l'excellence de la nouvelle création montréalaise en métier d'art, a été décerné à Laurie Dansereau pour son utilisation judicieuse de matériaux variés, précieux ou non.

Cette année, le jury, composé de Guy Arcand (ébéniste et enseignant à  l'École d'ébénisterie d'art de Montréal), Sylvie Bélanger (artiste verrier), Louise Lemieux-Bérubé (tisserande et directrice du Centre des textiles  contemporains de Montréal), Antoine Lamarche (joaillier) et Réjane Mercier (céramiste) a aussi décerné une mention d'honneur au luthier Thierry André.

Le Prix Pierre-Ayot, lui, a été remis à Patrick Coutu, sculpteur, photographe et dessinateur. Cet artiste s'était fait remarquer en 1999 avec "La Moderne" pour le Centre des arts Saidye Bronfman, puis avec "Construction dans l'espace" en 2000. 

François Morelli, artiste multidisciplinaire, a pour sa part remporté le Prix Louis-Comtois pour sa pratique artistique combinant notamment le dessin et la sculpture.

Le jury de ces deux prix était composé de Sam Abramovitch (membre du conseil d'administration du Musée d'art contemporain de Montréal), Stéphane Aquin (conservateur de l'art contemporain, Musée des beaux-arts de Montréal), Sylvette Babin (directrice du magazine Esse), Fernand Leduc (artiste) et Nicolas Mavrikakis (critique d'art pour le journal Voir).

Chaque lauréat a reçu une bourse pour l'organisation d'une exposition solo de ses oeuvres.

comments powered by Disqus