La référence des professionnels
des communications et du design

"Les annonceurs doivent revoir leurs pratiques d'affaires"

Dominique De Celles

La nouvelle présidente du conseil d'administration de l'Association canadienne des annonceurs (ACA), Dominique De Celles, place son mandat sous le thème de l'éthique des entreprises.

Celles-ci doivent désormais faire preuve de pratiques d'affaires irréprochables en raison du pouvoir donné aux consommateurs par les nouveaux médias, affirme Dominique De Celles, également vice-présidente et chef du marketing de L'Oréal Canada.

L'ACA a d'ailleurs retenu les services du consultant John Dalla Costa afin de produire un rapport recensant les meilleures pratiques d'affaires dans le monde.

"Avec la montée des nouveaux médias, les annonceurs doivent faire preuve d'une transparence absolue dans leurs communications publicitaires et d'affaires, explique Dominique De Celles. Ce n'est plus comme l'époque où l'on pouvait simplement produire un message télé. Aujourd'hui, les consommateurs peuvent répliquer et ont accès à plusieurs sources d'information sur les pratiques de l'entreprise."

Non seulement les annonceurs doivent-ils dire la vérité, mais ils doivent s'assurer que leurs pratiques n'entrent pas en conflit avec les valeurs de la population. Des produits fabriqués dans des "sweat shops" ou qui ne respectent pas les critères environnementaux pourraient s'attirer les foudres des internautes, estime Dominique De Celles.

"Une expression anglaise dit: «It's time to do the right thing because it's the right thing to do», lance-t-elle. Les annonceurs doivent revoir leurs pratiques d'affaires pour s'assurer de respecter les critères éthiques."

Même si le rapport n'aura aucune portée juridique, Dominique De Celles espère que la réflexion entraînera une nouvelle culture d'entreprise. "Un peu comme les codes d'éthique internes adoptés par les entreprises pour faire face aux cas de harcèlement et de discrimination, nous souhaitons que les annonceurs se donnent une marche à suivre pour être de bons citoyens corporatifs", explique-t-elle.

Au cours de l'année, l'ACA travaillera également à évaluer les meilleurs moyens de communiquer avec les consommateurs dans le contexte des nouveaux médias. "Nous tenterons aussi d'établir une meilleure communication entre les annonceurs et les agences de façon à aplanir les différences de perception entre les deux groupes", dit Dominique De Celles.  

L'ACA regroupe plus de 100 annonceurs, dont McDonald's, Nestlé et Bell.

comments powered by Disqus