La référence des professionnels
des communications et du design

Le numéro 1 de Publicis craint l'éclatement de la bulle Internet...

Le président-directeur général de Publicis Groupe, Maurice Levy, a déclaré, lors du Forum des médias de Monaco, que le marché publicitaire sur Internet est à son avis surévalué.

C'est ce qu'il a répondu à la suite de son discours donné le week-end dernier, alors qu'on l'interrogeait sur la prise de valeur rapide des entreprises sur le Net.

"Dans les nouveaux médias, on considère la publicité comme une manne. Beaucoup trop de gens construisent leur affaire en comptant uniquement sur les revenus publicitaires. Ils pourraient être très déçus, car il n'y aura pas assez d'argent pour tout le monde", a-t-il déclaré.

Maurice Levy est allé jusqu'à comparer la situation actuelle avec celle qui a prévalu à la fin des années 90, juste avant l'explosion de la bulle techno.

"Plusieurs pensaient que parce qu'ils avaient un site Web, ils allaient faire de l'argent. Aujourd'hui, tous ceux qui construisent une opération sur le Web 2.0 croient qu'ils vont attirer les annonceurs."

Selon lui, même les modèles de réussite comme Facebook ne parviennent pas à obtenir autant de publicité dans leurs pages qu'ils le souhaiteraient, parce que beaucoup d'annonceurs craignent d'être perçus comme des intrus par les utilisateurs.

"Je ne suis pas sûr que nous ayons trouvé le bon moyen de communiquer avec ce public", a-t-il dit. Il a néanmoins réitéré sa confiance en la croissance forte du secteur dans les années à venir.

comments powered by Disqus